Faut-il être à la mode?

Mode

À cette question, la moitié d’entre vous répondra immédiatement et avec conviction « oui, bien sûr », tandis que les autres feront une moue dégoûtée en disant « ah non, certainement pas ». Pour vous aider à comprendre le point de vue des uns et des autres, voici deux photos très parlantes: sur celle de gauche, l’image d’un défilé de mode récent, et à droite une photo d’un mariage privé il y a quelques années:

Bien entendu, je vous mets ici les deux extrêmes, pour vous faire comprendre que la réponse à cette question n’est pas si évidente: sur ces deux photos (l’une à la « pointe de la mode » et l’autre « passée de mode » au contraire) il n’y a ni beauté, ni élégance, ni même esthétique ou harmonie. Alors peut-on être à la mode? Doit-on être à la mode?

Commençons par donner une définition un peu plus précise de ce mot:

La mode vestimentaire, désigne la manière de se vêtir, conformément au goût d’une époque dans une région donnée. C’est un phénomène impliquant le collectif via la société, le regard qu’elle renvoie, les codes qu’elle impose et le goût individuel. La mode est aussi déterminée par d’autres facteurs, pour ceux qui la suivent : un moyen d’affirmer son rang social, son groupe social, son pouvoir d’achat et sa personnalité. L’une de ses caractéristiques vient de son changement incessant, incitant par là-même à renouveler le vêtement avant que celui-ci ne soit usé ou inadapté (Wikipédia).

La mode n’a donc rien de mauvais en soi: elle est tout d’abord vecteur de lien social, et montre notre appartenance à une famille, une religion, une culture, une classe sociale. La façon de nous habiller dévoile également l’éducation que nous avons reçue (propreté…) ainsi que notre personnalité (originalité, discrétion, caractère extraverti ou introverti…). Il faut donc bien réfléchir à vos choix vestimentaires et à ce qu’ils impliquent. Comme le disait un créateur connu, Alexander MacQueen, « La mode doit être une forme d’échappatoire et non d’emprisonnement » : ne vous laissez pas enfermer par la mode, c’est plutôt elle qui doit être à votre service, vous devez jouer avec en quelque sorte.Tenue1.jpg

Cependant, comme vous l’avez lu dans la définition de Wikipédia, l’une des premières réserves que l’on pourrait émettre par rapport à la mode est son changement incessant, qui pousse à une surconsommation. Elle peut également nous inciter à être sans cesse tournés vers nous et trop préoccupés par notre image, au point de nous rendre égoïstes ou superficiels si nous n’y faisons pas attention. Au-delà de ces deux écueils qui peuvent être facilement évités si l’on y est attentif, le véritable problème de la mode est, comme vous l’avez vu plus haut sur l’image du défilé, qu’elle est souvent laide (vêtements troués, tissus chiffonnés) et, encore plus souvent, indécente (modèles trop courts, trop décolletés, moulants, transparents). Comme l’a dit Notre Dame à Fatima, « certaines modes vont être introduites et offenseront beaucoup Notre-Seigneur. Ceux qui servent Dieu ne doivent pas suivre ces modes. L’Église n’a pas de mode: Notre-Seigneur est toujours le même ». Cela implique que vous devrez parfois faire des sacrifices, renoncer à certains habits que vous trouvez jolis mais qui ne sont pas décents, mais il faut garder en tête qu’il y a des enjeux plus importants que notre confort et nos envies personnels. « En travaillant à être belles, vraiment belles, élégantes et modestes, nous aiderons nos hommes à rester tempérants et donc forts, prudents et justes. Le jeu en vaut la chandelle. Avoir de belles idées et ne jamais en vivre est de l’hypocrisie, du libéralisme, de la folie et dans ce cas nous ne pouvons pas trouver le bonheur » (vous pouvez retrouver l’intégralité de ce magnifique texte sur la pudeur et la beauté dans cet article).Tenue2

Une fois tous ces éléments pris en considération, on peut s’habiller « à la mode » tout en restant belle et décente car les boutiques offrent beaucoup de choix et plusieurs styles différents sont en vogue, vous pouvez donc vous en créer un qui vous est propre: chic, rétro, bohème… Vous trouverez beaucoup de sources d’inspiration dans la catégorie Galerie photos, sur la page Facebook ou encore sur Pinterest. « Dieu ne vous demande point de vivre en dehors de votre temps, de rester indifférentes aux exigences de la mode au point de vous rendre ridicules en vous habillant à l’encontre des goûts et des usages communs de vos contemporaines, sans vous préoccuper jamais de ce qui leur plaît ». Cette remarque judicieuse de S. S. le pape Pie XII nous rappelle qu’il est important de toujours garder un équilibre dans notre façon de vivre, entre nature et surnature, sans jamais négliger l’un au dépend de l’autre.Tenue3

Pour conclure cette série de réflexions sur la mode, je voudrais vous laisser méditer sur ces citations autour de la mode, de la beauté et de l’élégance:

La mode se démode, le style jamais.

L’élégance est la seule beauté qui ne fane jamais.

La modestie est toujours belle.

Pour être irremplaçable, il faut être différent.

Le secret d’un grand style est de vous sentir bien dans ce que vous portez.

Le style est une manière de dire qui vous êtes sans avoir à parler.

L’élégance, c’est quand l’intérieur est aussi beau que l’extérieur.

La beauté commence au moment où vous décidez d’être vous-même.

Crédits Photos: Pinterest® et Dress Corilynn.

4 réflexions sur “Faut-il être à la mode?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s