Notre-Dame, modèle pour toutes les femmes

Notre Dame modèle pour toutes les femmes

La  vie tiède est une vie fade: vivez comme Marie.

La vocation de la femme, qu’elle soit mère, épouse, religieuse ou célibataire, demande souvent beaucoup de patience et d’humilité. Je vous en parlais dans cet article, la Sainte Vierge, mère du Sauveur, peut et doit être notre modèle à toutes, quel que soit notre chemin de vie. C’est en cherchant à imiter ses vertus intérieures et extérieures que nous pourrons élever notre âme vers les réalités éternelles auxquelles elle aspire. Cette démarche nous aidera également à mieux comprendre, vivre et embrasser pleinement notre vocation de femme. Pour vous y aider, je vous propose aujourd’hui quelques extraits du livre de Thomas A. Kempis, L’imitation de la bienheureuse Vierge Marie (lien pour l’acheter à la fin de l’article). Je vous encourage vivement à vous procurer ce petit ouvrage très bien fait et pédagogique, qui donne à la fin de chaque chapitre une résolution concrète et une pensée à méditer.

Après avoir rappelé l’importance et l’intérêt d’imiter les saints et en particulier la Bienheureuse Vierge Marie (on se doit de progresser en vertu et de ne pas rester tiède), l’auteur nous rappelle tous les bienfaits que nous retirerons à nous unir chaque jour à Notre Dame: « vivre avec Marie, c’est vivre dans la sécurité et le bonheur du Ciel ». Comment faire concrètement? Rendre hommage à Marie par la récitation du chapelet par exemple ou porter une médaille à son effigie. Et chaque jour, chercher à cultiver nos « vertus intérieures: l’humilité, la patience, la pureté. Et les vertus extérieures ou vertus de l’action, l’effort dans le travail, l’élévation dans la pensée, l’union dans l’oraison mentale, le zèle dans la prière vocale ». Marie est un modèle de mère, de femme forte et diligente telle que décrite dans le livre des Proverbes.

Thomas Kempis nous propose également de méditer sur sa beauté qui « n’est pas seulement un éclat, mais aussi une harmonie: c’est cette harmonie des proportions qui crée la perfection (…). Il y a dans la beauté de la femme un épanouissement plus lumineux et une grâce plus délicate, qui constituent le charme (…). Ne doutez pas que ce soit là une vertu au lieu d’une coquetterie si elle est employée au service du bien et au perfectionnement de l’âme (…). Cultivez donc, comme dit Saint François de Sales, et votre visage et votre cœur, afin que le feu qui jaillit en ce cœur illumine votre visage de l’éclat céleste, pareil à celui de notre divine mère Marie, la plus belle de toutes les femmes ». Nous pouvons aussi chercher à imiter la tendresse et la douceur de Notre Dame ainsi que les vertus de la Sainte famille qui « a pour base la foi; pour force, l’espérance; pour ornements, la patience et la charité ».

L’auteur poursuit ses méditations en nous parlant avec passion de la maternité de Notre Dame, et de l’influence que peut avoir n’importe quelle mère si elle prend conscience de l’importance de son rôle et qu’elle le remplit en suivant les désirs de Dieu: « La puissance de la femme est dans son attrait et sa fonction. (…) Elle domine par la grâce. La grâce est une puissance à laquelle rien ne résiste; un sourire peut briser ou transformer une vie. Que la femme chrétienne se serve de cette puissance pour le bien ».

Marie est notre modèle dans l’amour mais aussi dans la douleur: « pour aimer vraiment, il faut souffrir royalement. (…) Marie a souffert en mère, en reine et en femme, avec dignité, avec patience, avec aménité (grâce, ndlr) ». Elle a souffert en son cœur et en son âme: amertumes de la séparation, angoisses de la compassion. Sachons nous tourner vers elle lorsque nous souffrons, spécialement à cause de l’ennui et de la lassitude qui sont sources de tant de maux. Dans ces moments, il faut chercher Jésus avec persévérance, dévotion, insistance et componction, pour être sûres de Le trouver. Et souffrir comme Marie avec force, courage, magnanimité et patience.

Il m’est bien impossible de faire une synthèse exhaustive de l’ouvrage de Thomas Kempis tant chaque page, chaque méditation, chaque pensée et chaque résolution sont riches en enseignements. Ses exemples concrets et son amour pour notre Mère du Ciel ne peuvent que nous motiver à mieux connaître, aimer et imiter Notre Dame dans notre vie quotidienne. Je vous enjoins donc à lire son ouvrage en entier (lien en bas de l’article). Pour terminer, je vous laisse méditer ces paroles: « Gardez au fond du cœur le nom de Marie, et vous serez, pareillement, consolé. Être aimé de Marie, c’est avoir un trésor: l’amour de Marie éteint le feu des passions et porte à l’âme la fraîcheur des vertus. L’amour de Marie apprend à mépriser le monde et servir Dieu dans l’humilité. L’amour de Marie éloigne toujours du mal et toujours ramène à pratiquer le bien ».

L'imitation de la bienheureuse Vierge Marie

Si vous souhaitez lire l’ouvrage complet de Thomas A. Kempis, vous pouvez vous le procurer ici. En commandant ce livre sur Amazon et à partir de mon site, vous me permettez de toucher une modeste commission et ainsi de financer la maintenance et la mise à jour de ce site 🙂 Merci d’avance 😉

Crédit photo: Pexels.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s