Vivre au rythme de son cycle féminin

Cycle.png

Avez-vous déjà remarqué combien notre forme physique et morale n’était pas la même selon les périodes du mois? Nous pouvons passer du rire aux larmes, de la confiance en soi au repli sur soi, du rayonnement aux complexes. En un mot, la femme a un fonctionnement cyclique. Notre cycle menstruel (ovulation, règles, etc) influe sur notre corps (ventre gonflé, mal de tête, poitrine douloureuse) et sur notre esprit (irritabilité, dépression, hyper-sensibilité). Mieux se connaître permet de mieux vivre son cycle et de mieux se sentir dans son corps et dans sa féminité. Bien entendu, ces symptômes ne touchent pas toutes les femmes et pas de la même façon, mais vous verrez qu’il n’y a que des avantages à mieux se connaître et à adapter son rythme de vie en fonction de son cycle.

Comme le dit très justement Gabrielle Vialla dans son livre Recevoir le féminin, « L’accueil de son cycle permet justement à la femme de le comprendre non comme une histoire étrangère mais comme une porte ouverte sur la connaissance d’elle-même et l’acceptation de sa vocation à la maternité naturelle et spirituelle ». Pour vivre en meilleure harmonie avec soi-même, il faut s’observer, se respecter et s’écouter. Mieux connaître son cycle, c’est s’en servir pour gagner en confiance, en efficacité et en endurance. Il faut accueillir plutôt que subir! Selon le site Kiffe ton cycle, on peut séparer le cycle féminin en 4 phases:

  • Super-woman: rapide, motivée, déterminée, ambitieuse
  • Ultra-sympa: tolérante, patiente, communicante, sociable
  • Rambo: ambivalente, créative, sensible, émotive
  • Fatiguée: intuitive, intériorisée, réfléchie, solitaire

Au début de notre cycle (premier jour des règles et avant l’ovulation), nous nous sentons généralement bien, soulagées, et pleines d’énergie. C’est une phase de renouveau! Vous pouvez profiter de cette période pour commencer de nouveaux projets. Vient ensuite l’ovulation. Si cette période est également pleine d’énergie, celle-ci est davantage maternelle. Vous serez plus sociales, rayonnantes d’amour et d’empathie. La phase la plus délicate est la phase post-ovulatoire. C’est là que se manifeste, de façon plus ou moins marquée, le fameux SPM ou syndrome pré-menstruel. Nous avons tendance à être plus susceptibles, déprimées, et les nerfs à fleur de peau. Le moindre obstacle ou la plus petite difficulté nous paraissent insurmontables. Nous avons tendance à nous replier sur nous-mêmes. Enfin, nos règles arrivent. Cela correspond généralement à une phase d’introspection, et notre énergie est au repos.

Le fait de mieux connaître la façon dont se déroule les choses, physiquement et mentalement, vous permettra de mieux les accepter et donc de mieux les vivre. Si vous savez que vous êtes dans une période sensible, vous pouvez essayer de ne pas prendre tant à cœur les critiques ou les remarques de vos proches. Vous pouvez aussi prévenir votre entourage ou votre conjoint que vous avez besoin de douceur, ou qu’il faut remettre à plus tard une discussion un peu délicate. Profitez au contraire de vos phases d’énergie et de créativité pour avancer sur vos projets et voir des amis. Enfin, n’oubliez pas de ralentir votre rythme lorsque cela est nécessaire. Prenez soin de vous, essayez d’avoir de longues nuits de sommeil, et restez au calme autant que faire se peut.

Pour commencer, essayez de prendre conscience de tous ces éléments et d’accueillir toutes ces manifestations plus ou moins visibles de votre cycle avec bienveillance. Vous pouvez noter ce que vous observez, et éventuellement l’analyser ensuite. Vous verrez que cette disposition d’esprit vous aidera à être plus indulgente envers vous-mêmes, à mieux accepter les critiques, et en même temps à mieux mettre à profit vos phases d’énergie et de créativité 🙂

Ces articles peuvent également vous intéresser: 5 remèdes naturels pour soulager les douleurs des règles et Les portraits de l’été: Cécile, sage-femme et animatrice de formations Trésors de Femme.

Crédit photo: Pexels.

8 réflexions sur “Vivre au rythme de son cycle féminin

  1. Veronika dit :

    Bonjour et merci pour cet article. Pourrais tu fair eun article sur le maillot de bain décent avec notamment des adresses ?
    Merci

    J'aime

  2. Crécerelle dit :

    Très intéressant. J’avais bien identifié plusieurs périodes, mais pas imaginé les exploiter. Pour ma part, le crois qu’il faut que je vise la période « super-woman » pour faire du ménage!!

    J'aime

  3. femmeapart dit :

    Ahah bonne technique pour le ménage 😂 Pour rester sérieuse, bien identifier ces différentes périodes permet aussi d’être plus indulgentes envers nous-mêmes lorsque nous sommes au creux de la vague.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s