Les portraits de l’été: Hanna, créatrice du blog Apprendre les bonnes manières

Hanna.png

Si vous ne connaissez pas encore Hanna, je suis ravie de vous faire découvrir cette spécialiste des bonnes manières qui nous régale jour après jour avec ses vidéos et ses articles de blog. Je la laisse se présenter elle-même et vous embarquer dans son univers plein d’élégance, de féminité et de délicatesse.

Thérèse – Pouvez-vous vous présenter aux lectrices en quelques mots, et nous parler un peu de votre parcours?

Hanna – Bonjour, je suis Hanna Gas, fondatrice du blog Apprendre les Bonnes Manières. Je vis à Bayonne avec mon formidable époux et nos deux enfants. J’enseigne l’étiquette, la bienséance, les arts de la table, la galanterie, et l’élégance vestimentaire. Vaste programme ! En 2015, j’ai ouvert mon blog… comme une bouteille à la mer. Je me suis toujours intéressée aux bonnes manières. J’ai lu beaucoup de manuels d’étiquette, mais je suis vite arrivée au constat suivant : les situations décrites ne correspondent pas à mon quotidien. Le célèbre manuel de Nadine de Rothschild date de 1991, et sa réédition de 2001. Il faut savoir qu’un manuel codifie une réalité déjà observée depuis 10 ans. Donc, à parution, tous les manuels de savoir-vivre sont déjà « vieux » de 10 ans.

J’ai donc ouvert un blog avec l’idée de compiler mon savoir sur la bienséance, et d’apprendre le savoir-vivre VRAIMENT moderne. Je m’auto-proclame : apprentie-lady des temps modernes. Beau titre, n’est-ce pas ?! La magie d’internet opéra. Rapidement des centaines et des milliers d’internautes se sont intéressés au sujet. Aujourd’hui, je transmets ce savoir à mon tour.

T. – Comment en êtes-vous venue à vous intéresser au sujet de l’étiquette et des bonnes manières?

H. – Je suis immigrée et fille d’immigrés. Les bonnes manières ont toujours été pour moi un moyen d’intégrer la France. Aujourd’hui, je suis souvent qualifiée de « plus Française que les Français ». J’aime la France de tout mon cœur, et j’aime défendre sa culture et son patrimoine. Les bonnes manières dépassent les questions politiques, religieuses, financières. Elles sont un formidable levier pour s’intégrer.

T. – Selon vous, les bonnes manières sont-elles d’actualité ou est-ce un sujet du passé dont on ne devrait plus se soucier?

H. – Elles sont toujours autant d’actualité… et j’ai des centaines de mails de lecteurs qui pensent comme moi 🙂 L’idée principale est d’apprendre à respecter l’autre, et plus encore, à avoir de la bienveillance pour lui. Les bonnes manières s’arrêtent toutefois au seuil de la religion chrétienne. Avec Jésus, c’est plus que de la bienveillance que nous devons avoir pour autrui, c’est de l’amour. Mon blog se veut laïque, donc j’arrête mon discours à la bienveillance. Mais à titre personnel, j’essaye toujours de témoigner de l’amour à mon prochain.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

T. – Pourquoi avoir commencé à vous intéresser à l’élégance et à la décence féminine? En quoi sont-elles importantes dans le monde d’aujourd’hui?

H. – L’élégance et la décence sont la troisième marche de l’escalier que je suis en train de gravir depuis 2015. Première étape : les bonnes manières sont le meilleur moyen de créer du lien social. Autrement dit : se faire des amis et s’intégrer dans un groupe. Durant ma première année, je me suis intéressée à cela. Ensuite, on découvre que la sociabilité française se joue essentiellement autour d’une table. D’où mon intérêt et mon expertise sur les arts de la table à la française. J’ai passé deux ans à traiter ces sujets. Dans un troisième temps (en 2018), est née la nécessité de faire voir cette élégance du cœur de l’extérieur. C’est alors que je me suis intéressée à l’élégance vestimentaire. En 2019, c’est la ligne éditoriale du blog. Le vêtement est secondaire à la bienséance, c’est incontestable. Mais dans la société de surconsommation dans laquelle nous vivons, il est une excellente porte d’entrée aux bonnes manières. On choisit nos vêtements de nos jours. L’apparence est capitale. L’habit fait le moine. Il y a 100 ans, nous ne pouvions pas dire cela, mais aujourd’hui, si.

Mon cheminement a d’abord été personnel. Malgré le fait que je sois mince et belle (oui, il est important de se complimenter !), je ne me sentais pas à l’aise avec la mode moderne. Je me suis longuement interrogée : est-ce une question d’âge ? le fait d’être devenue mère ? le fait d’être mariée ? le fait d’avoir un travail sérieux ? Je suis historienne de formation. J’ai donc appliqué les méthodes scientifiques apprises pour comprendre l’Élégance. Les codes de l’élégance existent. Ce n’est pas un « je-ne-sais-quoi ». Il y a des critères objectifs à l’élégance. Et il y a des interdits aussi. C’est un discours qui ne plaît pas toujours. En étudiant l’élégance, on réalise sont interdépendance avec la féminité et la décence. Aujourd’hui, j’observe que de nombreuses femmes font le parcours inverse du mien. Elles s’intéressent à l’élégance vestimentaire, et delà, elles en viennent à gagner en féminité. C’est pour elles une porte d’entrée vers les bonnes manières.

…et je poursuis la réflexion… on se rend compte de l’importance de la féminité. Il est capital de bien distinguer le rôle des hommes et des femmes. Nous ne sommes pas une société d’androgynes. La galanterie distingue bien les hommes des femmes. Cela paraît simpliste à dire, mais c’est une des bases de mon enseignement.

T. – Pouvez-vous nous parler un peu de votre défi « 100 jours en robe »?

H. – Les scientifiques ont démontré la théorie suivante : tout ce que l’on fait durant 21 jours consécutifs devient une habitude. C’est bon à savoir lorsqu’on se lance dans du sport, un régime ou un défi artistique par exemple. Au 1er janvier 2019, j’ai démarré mon défi « 21 jours en robe ». Et ce qui devait arriver arriva : le 22e jour, j’ai mis une robe. Il était hors de question que je renonce aux compliments, à ma légèreté avec mon mari, à ma joie de vivre. En avril, j’ai annoncé sur le blog mes 100 jours en robe et le bilan de ce cheminement. J’ai atteint un nouveau palier de la féminité. C’est de l’ordre de la vocation de la Femme. Je me sens tellement belle, tellement aimée, tellement chérie, tellement forte et en même temps tellement petite. Je suis à ma place comme jamais je ne l’ai été avant. C’est aussi et principalement un cheminement spirituel. En ce jour, je comptabilise mon 158e jour en robe 🙂

Pour en savoir plus sur ce défi relevé par Hanna, vous pouvez visionner cette vidéo.

T. – Quels seraient les 3 « faux-pas » à éviter pour être élégante en tous points?

H. – Le leitmotiv que je rappelle toujours est : « élégant » n’est pas synonyme de « beau », « magnifique », ou « joli ». L’élégance est un style. C’est le style de la Lady. Pour être élégante, il faut : 1/ bannir le blue-jean ; 2/ éliminer la couleur noire de notre garde-robe privée ; 3/ couvrir les cuisses et les épaules (pas de fines bretelles de débardeur ou de soutien-gorge).

T.  – Si vous deviez donner un conseil à toutes les femmes qui vont vous lire pour les aider à être des femmes épanouies et heureuses dans leur féminité, quel serait-il?

H. – De rester fidèles au blog Femme à part 🙂 et de se détourner de tout ce qui fait de nous des hommes. Le féminisme actuel est un moyen de revendication pour devenir un homme. Méfiance.

T. – Pour conclure, pourriez-vous partager avec nous votre citation favorite ?

H. – De nombreuses citations me guident. Celle du moment est un extrait de la chanson de Glorious, « Ma Passion » : « Tu seras mon cri, Tu seras ma voix, Tu seras le battement de mon cœur ; Tu seras ma vie, Tu seras ma joie, Tu seras ma passion, ô Seigneur ».

Pour en savoir plus, je vous encourage vivement à consulter le blog d’Hanna, vous inscrire à son compte Instagram et vous abonner à sa chaîne YouTube, c’est une vraie mine d’or! Bonne découverte 🙂

Logo HD vectorise - Apprendre les bonnes manières - ok

Ces articles peuvent également vous intéresser: Les portraits de l’été: Nadia, consultante en étiquette et bonnes manières et Les secrets d’une femme élégante.

Crédit photos: Hanna Gas.

6 réflexions sur “Les portraits de l’été: Hanna, créatrice du blog Apprendre les bonnes manières

  1. Élise dit :

    Quel entretien passionnant ! Quelle jolie découverte ! Merci Thérèse pour cette rencontre avec Hanna, qui sonne immanquablement envie de la suivre pas à pas ! 😉
    Tu nous régales décidément…

    Aimé par 1 personne

  2. Marie-Louise M dit :

    Merci pour cette collaboration intéressante ! J’avais déjà regardé quelques vidéos d’Hanna sur youtube, et apprécie le contenu qu’elle propose.
    Un point cependant m’étonne dans ses recommandations sur les couleurs : pourquoi bannir le noir ? C’est, à mon sens, une teinte élégante par excellence. Pour éviter la morosité d’une tenue noire, il faut jouer sur les textures : mat avec le velours, brillant avec le satin, transparent (manches ou incrustations discrètes) avec le voile de soie, brut avec le lin… sans parler de toutes les possibilités avec la dentelle et le macramé ! Les rendus des cuirs se déclinent aussi à l’infini pour les accessoires (croco, vernis, cuir brut, lisse, patiné…)
    Il y a mille façons de porter du noir sans verser dans le style gothique !
    Amicalement.
    Marie-Louise

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s