À l’heure du numérique

Numérique10

Les réseaux sociaux sont un espace où tout semble permis. Ne jamais se laisser prendre en photo sans votre accord. Et l’inverse est tout aussi valable: demandez la permission avant de mitrailler votre vis-à-vis. Évitez de raconter votre vie ou celle de vos enfants, ne soyez pas blessant dans vos commentaires et vos publications. Et n’oubliez pas de soigner votre orthographe! @pointdevue_mag

Numérique9

Les courriels ont aussi leurs spécificités. Auparavant, le cachet de la poste faisait foi et vous aviez 24 heures pour accuser réception d’un courrier. Aujourd’hui, ne pas répondre à un courriel dans l’heure est considéré par certains comme un affront. En revanche, ceux qui vous les envoient ne jugent pas toujours utile de préciser l’objet de leurs courriels, ni de vous dire « bonjour », et finissent souvent sans même une formule de conclusion. La meilleure manière de correspondre par courriels est de prendre le temps (très court) de les rédiger comme des lettres ou, au pire, comme des cartes de visite.

Numérique8

Il est généralement mal vu d’écrire en langage SMS. Il est donc préférable de tenir un langage en français correct. « Bonjour, je désirerais savoir comment … » est par exemple à préférer à « Bjr, je voudré savoir komen … ». L’écriture en CAPITALES est considérée comme une parole criée, il est donc préférable d’éviter de l’utiliser. Pour une mise en évidence préférez une mise en gras ou en italique.

numecc81rique7

Telles que la grossièreté de continuer sa conversation tout en payant un article dans un magasin par exemple; l’impudeur de faire participer à une conversation privée – souvent d’une désespérante platitude – des personnes qui ne l’ont pas choisi et qui peuvent le ressentir comme une agression, dans un train par exemple; l’indélicatesse de laisser son téléphone en marche dans des endroits où c’est expressément interdit, comme au cinéma. La plupart des téléphones n’ont-ils pas une fonction vibreur? bottin-mondain.fr

numérique6

A moins de connaître expressément l’emploi du temps de ses interlocuteurs et en cas de force majeure, on n’appelle pas avant 9 heures ni après 21 heures 30, et on évite autant que possible les heures des repas. Il est donc nécessaire après avoir salué et s’être présenté, de s’assurer que l’on ne dérange pas et que le moment est opportun pour parler -il faut savoir dans certains cas différer un appel. La concision est de rigueur, sauf avec une très bonne amie où tout est permis, mais attention de ne pas bloquer la ligne trop longtemps. De la même manière, sur un répondeur on ne laisse pas d’interminables messages qui utilisent toute la bande et risquent fort d’être coupés. bottin-mondain.fr

numérique5

La base de la courtoisie est d’adresser des excuses lorsque l’on reçoit un appel et d’abréger une conversation susceptible de déranger. Savoir éteindre son téléphone dans certaines circonstances ou le mettre en position vibreur est une preuve de maturité que tous les utilisateurs n’ont pas encore acquise. De même les services d’envoi de messages écrits ou d’e-mails qui tendent à se développer sont la réponse à bien des tracas et des discussions inutiles, et ont par ailleurs le mérite d’aller à l’essentiel.
bottin-mondain.fr

numérique4

e haut-parleur ne s’utilise qu’exceptionnellement, lorsque plusieurs personnes doivent suivre la conversation et que c’est entendu avec le correspondant. L’attitude de certains qui ne peuvent s’en passer pour téléphoner est déplorable car, en plus d’être tout simplement désagréable, elle peut mettre très mal à l’aise le correspondant qui ignore s’il est écouté par une ou plusieurs personnes.
bottin-mondain.fr

numérique3

Ce n’est pas parce que vous entendez mal votre interlocuteur que lui vous entend mal. Les règles de politesse insistent sur votre discrétion. Cette règle de politesse est difficile à suivre. Et pourtant, il faut réellement faire des efforts. Souvent nous sommes à 100% dans l’échange, et nous oublions alors les modalités et les circonstances extérieures. De grâce! Ne hurlez pas au téléphone. @apprendrelesbonnesmanières

numérique2

Le premier principe lorsque vous êtes en société, et particulièrement à table, est de l’oublier. Évitez de le poser à côté de votre assiette comme s’il fallait le nourrir. En réunion, le déposer près de votre dossier ne vous inspirera pas plus d’idées. Vérifier que vous existez aux yeux du monde virtuel en le regardant toutes les dix minutes est juste impoli envers votre interlocuteur qui, lui, est bien réel. Point de Vue

numérique1

Si vous répondez immédiatement au texto reçu, sachez que vous perdrez toujours plus de considération de la part de la personne qui vous fait face que vous n’en gagnerez de votre interlocuteur virtuel. Le portable ne doit pas vous couper de la réalité. C’est irrévérencieux et nous interprétons le geste de l’heureux destinataire comme une parole telle que « vous ne m’intéressez pas plus que cela, j’ai hâte de finir notre conversation pour aller voir ailleurs, vous m’ennuyiez profondément, heureusement que des gens intéressants m’écrivent en ce moment. Je vais d’ailleurs leur répondre instantanément car il mérite bien plus mon attention que vous ».
@apprendrelesbonnesmanieres