Au bureau

Au bureau10.png

Par un regard, un sourire ou une parole. N’entrez pas par vous-mêmes dans une conversation déjà bien engagée sur un sujet précis.

Au bureau9.png

Ne parle pas trop fort dans l’open space et se met à l’écart lors de ses conversations téléphoniques.

Au bureau8.png

Ne laisse pas de messages et n’envoie pas de mails le week-end ou à des horaires incongrus. Il est important de marquer une ligne nette entre votre vie privée et professionnelle au bureau. Les « urgences » sont exceptionnelles, elles ne sont pas la norme quoique dise la spirale infernale des médias.

Au bureau7.png

Même si vous avez très faim, vous n’avez pas à vous servir dans les réserves de vos collègues. Pensez également à ne rien oublier au fond du frigo de l’entreprise. Il serait dommage d’y laisser moisir un vieux sandwich.

Aubureau6

Elle ne porte pas de casque ou d’écouteurs dans l’ascenseur et le hall d’entrée. C’est l’équivalent d’un tee-shirt à message : « ne pas déranger ». C’est impoli et cela en dit long sur votre côté asocial.

Au bureau5.png

Appelez ou envoyez un email pour prévenir de votre venue. Demandez si votre interlocuteur à un horaire qui lui convient davantage. Il est plus efficace d’avoir la pleine attention de quelqu’un durant dix minutes en vous déplaçant jusqu’à lui à son bureau que de perdre une demi-heure à parler dans le vide.

Au bureau4.png

Elle ne parle ni politique, ni maladie.

Au bureau3.png

Au bureau, soyez à l’heure. Inutile de venir avant tout le monde et de partir après le patron afin que l’on vous remarque. Votre travail et vos résultats suffisent à vous qualifier.

Au bureau2.png

Gardez comme credo de toujours parler en positif. Dites du bien des collègues, des dossiers, des clients, de la météo, des projets de vacances, etc.

Au bureau1.png

Avis à la génération Y : ne proposez pas la familiarité à vos aînés, c’est à eux de vous proposer de renoncer au vouvoiement.

Source des textes: Apprendre les bonnes manières.

Crédits photos: Julia Engel.

Au bureau10.png