Être une femme à part au quotidien

FAP3

Une femme élégante sait maîtriser et contrôler ses émotions. Elle ne mordille pas son stylo, ne se tortille pas les cheveux et ne se ronge pas les ongles.

2Femmeapart2

Une vraie femme à part pratique régulièrement du sport, maintient une alimentation saine et prend soin de sa peau. Elle renvoie l’image d’une femme en pleine forme. Ses cheveux sont brillants, sa peau éclatante et ses ongles, toujours soignés. Il ne s’agira pas non plus de passer tout son temps dans des instituts de beauté ou à la salle de sport. Mais il lui faut être présentable, à la maison comme au travail.

FAP1

Que ce soit à table, dans les transports en commun ou sur le canapé, on se tient droite et on ne s’avachit pas.

Etiquette9

Nous ne sommes par forcément maîtres des bruits émis par notre corps, qui peuvent devenir gênants dans le silence et en présence d’autrui, et qu’il faut s’efforcer d’atténuer pour les rendre supportables à notre prochain. Pour tousser, mettre la main devant la bouche. En cas de quinte irrépressible, se mettre à l’écart. Le bâillement peut se combattre ou du moins se réprimer avec un peu de volonté. Si c’est impossible, le cacher derrière sa main. Penser à s’écarter lorsqu’on éternue. Le Petit Larousse du savoir-vivre

Etiquette7

« Utilisez votre main droite, même si vous êtes gauchère. Regardez dans les yeux, ni trop longtemps ni trop peu. Secouez la main une ou deux fois, pas plus. Ayez une poignée de main ferme, ni trop molle ni trop dure. Souriez ! » A bluffers’s guide to etiquette

Etiquette6

La politesse commence par apprendre à saluer. C’est en principe la personne la plus importante socialement, la plus âgée ou la femme qui tend la main en premier. On ne dit ni « bonjour », ni « salut », mais « bonjour monsieur » ou « bonjour madame ». Un « comment allez-vous ? » accompagne le salut, auquel la seule réponse polie est « Merci, et vous-même ? » : le moment n’est pas au bilan de santé. Le Petit Larousse du savoir-vivre.

Etiquette5

« L’exactitude est la politesse des rois » affirmait Louis XVIII. Elle s’apprend dès le plus jeune âge. Pour les retards qui ne dépendent pas de vous, prévenez par téléphone, et si vous êtes invitée à dîner proposez de commencer sans vous. En arrivant, présentez vos excuses. Le Petit Larousse du savoir-vivre

Etiquette5

« Les parfums capiteux sont à utiliser avec modération voire à proscrire, car ils peuvent incommoder. Dans la journée, il faut leur préférer des eaux de toilette légères ou se contenter de crèmes parfumées pour la peau. Il ne faut pas se vaporiser constamment, même si nos narines habituées à sa fragrance ne la sentent plus » Le Petit Larousse du savoir-vivre

Etiquette4

« Une femme à part se maquille de façon naturelle, et jamais en public. Le maquillage est destiné à rehausser la beauté et masquer les imperfections mais il n’est pas un replâtrage et il ne doit pas fier les expressions par lesquelles chacun de nous communique avec les autres ». Le Petit Larousse du savoir-vivre

40946736_1166723890150063_6559601403973599232_n

« Une femme à part ne se penche pas en avant pour se baisser. Si elle doit ramasser quelque chose par exemple, elle plie les genoux et garde le dos droit » The Ladysim

Etiquette3.jpg

« Que ce soit en journée, en soirée ou à une cérémonie, une femme à part ne porte jamais de jupe ni de robe au-dessus du genou. »  A bluffer’s guide to etiquette

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_5d8

Il convient de rire à propos, lorsque l’atmosphère s’y prête, en évitant les gloussements, les hurlements, les pouffements, les ricanements ou les grimaces. Le rire doit pouvoir se maîtriser et s’arrêter, surtout s’il n’est pas partagé par votre entourage, et ne doit jamais s’exercer aux dépens d’autrui. Le Petit Larousse du savoir-vivre

40321127_1162328443922941_7620747901370630144_n

Une femme qui se veut élégante évite les postures garçonnières. On attend d’elle plus de grâce qu’un homme : elle s’assied en serrant les genoux et, si elle croise les jambes, elle doit veiller à garder une position décente, les pieds légèrement en retrait, les chevilles rapprochées. Le Petit Larousse du savoir-vivre