Les accessoires d’une femme à part

Accessoires10.png

Les chaînes autour des chevilles, le petit brillant incrusté dans le nombril ou la narine, les piercings divers sont peu recommandés, voire proscrits : ils appartiennent à la mode des adolescents. Le Petit Larousse du savoir-vivre

Accessoires9.jpg

N’exhibez pas vos mains et ne jouez pas avec vos bagues ou vos colliers pour attirer sur eux l’attention. Si vos bijoux sont beaux, mieux vaut ne pas les superposer. Le Petit Larousse du savoir-vivre

Accessoires8.png

Une femme garde ses gants dehors, mais elle les ôte quand elle entre dans un intérieur. Elle se dégante dans la rue pour serrer la main d’une femme plus âgée, ou d’une femme elle-même dégantée. Le Petit Larousse du savoir-vivre

Accessoires7

Gardez les baskets pour la tenue sportive et, au besoin, ayez en réserve des chaussures à talons fins dans votre sac lorsque vous vous rendez directement du bureau à un dîner. Deux fautes de goût sont à éviter : les cuissardes et les talons vertigineux. Le Petit Larousse du savoir-vivre

Accessoires6.png

Quelle que soit leur forme, les chaussures doivent être nettoyées, brossées et cirées régulièrement. Le confort n’exclut pas l’élégance et permet aux femmes de choisir le plus conforme à leur goût, de l’escarpin au mocassin tout terrain. Le Petit Larousse du savoir-vivre

Accessoires5.png

Les femmes enlèvent leur chapeau pour un dîner, mais elles peuvent le garder sur la tête pour un déjeuner ou une réception dans l’après-midi. Tout est permis en termes de formes, à condition de laisser à découvert le visage et de ne surtout pas cacher les yeux. Le Petit Larousse du savoir-vivre

Accessoires4.png

Le sac à main est un objet intime, un complément propre à chacun. Un minimum d’ordre à l’intérieur permettra de trouver vite ce que l’on cherche sans déballer son contenu devant tout le monde. Le Petit Larousse du savoir-vivre

Accessoires3.jpg

Dans les transports en commun, dans une file d’attente et partout où l’espace est compté, le sac à dos doit être contrôlé, mis sur l’épaule, si l’espace le permet, ou tenu à bout de bras au niveau des jambes, en cas d’affluence, et non fixé dans le dos pour éviter qu’à la première secousse il n’éborgne un voisin. Le Petit Larousse du savoir-vivre

Accessoires2.png

Dans la rue, une femme à part ne balance pas son sac au bout des bras et évite les grands gestes. Le Petit Larousse du savoir-vivre

Accessoires1.png

Dans un salon ou une salle à manger, une femme garde son sac posé à ses pieds ou à côté d’elle, à condition qu’il ne s’agisse pas d’un volumineux bagage, auquel cas celui-ci doit être laissé au vestiaire. Le Petit Larousse du savoir-vivre

Crédit photos: Julia Engel & Gal Meets Glam.