Livre d’or

Merci pour vos retours positifs, vos messages bienveillants et tous vos encouragements presque quotidiens qui me font chaud au coeur et m’encouragent à continuer mon travail ❤

Je partagerai ici avec vous toutes ces perles que je lis avec plaisir 🙂 N’hésitez pas à me laisser vos messages sur la page contact.

C’est pour moi l’occasion de vous écrire pour vous remercier pour votre travail. La lecture de votre blog et la prise en compte de vos vidéos m’a permis de trouver des réponses à certaines questions que je me posais sur la féminité. J’ai 32 ans et je suis célibataire. Je suis catholique. Je ne portais presque que des jupes et des robes avant de lire votre blog mais beaucoup trop courtes et quelque fois des pantalons. (…) Suite à la lecture de votre blog, je me suis acheté des jupes et robes sous le genou. Au départ, je me sentais un peu vieillotte (!) et maintenant je me sens bien. Je dois encore enrichir ma garde robe mais je sais maintenant ce qui me met en valeur et les vêtements qui protègent mon corps et m’embellissent. Je n’ai pas porté de pantalon depuis plu-sieurs mois et je n’en ai plus du tout envie. Je trouve vos contributions vraiment riches et intéressants. Ce dont j’ai envie maintenant est d’enrichir ma vie intérieure, ma créativité, mes qualités, ma culture et je sais que ce sera pour moi source de bonheur et de rayonnement. Je vous souhaite une bonne continuation, encore merci pour vos partages

Marie-Astrid

Bonjour Thérèse. Je voulais vous remercier pour votre travail qui est admirable et très inspirant. J’ai toujours porté une majorité de robes, mais parfois trop courtes sans savoir pourquoi je me sentais mal à l’aise au fond de moi quand je les portais (certainement suivais-je un peu trop les injonctions de la société qui pousse les femmes à être «sexy»). Avec du recul, et l’exemple que vous présentez presque chaque jour à travers l’expérience d’autres jeunes femmes, j’ai compris que vouloir me conformer à cette mode était déplacé, surtout dans une perspective chrétienne. Merci à vous d’avoir le courage de vous (et de nous) élever contre les tendances malsaines du monde d’aujourd’hui. Vous réhaussez la dignité de la femme par votre travail et permettez à celles et ceux qui pensent comme vous de se sentir légitimes et plus assurés. Non, nous ne sommes pas «mémères» en portant du long. Juste modestes et qui plus est, particulièrement féminines. Bravo encore et merci, soyez bénie !

Victoire

J’ai découvert vraiment la féminité et la facilité de porter une robe en Mauritanie où j’ai vécu 1 an en humanitaire, dont 6 mois dans une famille mauritanienne. J’avais été éduquée « jupe-robe obligatoire » et à 18 ans, j’avais tout envoyé balader et principalement au profit du port de pantalon. Eh bien, depuis 2007 je ne porte que robes et jupes et même en mission humanitaire en Haïti en 2010, avec mission explo et terrains compliqués,au pire, avec un cycliste dessous de temps en temps. Mais la robe est une telle chance ! Une chose à enfiler et zou ! On est prête ! Aérée en été, sa fluidité capte la moindre brise et nous rafraîchit, chaleureuse en hiver, contrairement à ce que l’on croit, on bien plus chaud en robe longue avec bottes qu’en jean ! Je ne veux pas non plus avoir un look démodé, du coup, je regarde la mode et adapte les motifs,les couleurs, en ajoutant de la longueur ou en remplaçant le pantalon par une jupe. je me fais aussi mon style en modernisant des tenues qui me font rêver. Quand on y regarde de plus près, on se rend compte que la mode d’aujourd’hui permet presque tout ! Et quand on se sent belle, à l’aise et un peu spéciale, n’est-on pas la princesse du jour ?

Vio

Bonjour Thérèse, Merci pour votre blog et vos mails du dimanche que je lis toujours avec grand plaisir ! Cela fait du bien de voir que l’on peut être catholique fervente tout en prenant soin de soi. Merci pour cette belle mission de nous aider à grandir à tout point de vue en tant que femme. J’avais déjà bien commencé à porter de plus en plus de jupes et robes mais pour cette nouvelle année scolaire , je veux renoncer au pantalon ( il ne m’en reste qu’un seul !)

Elisabeth

Bonjour Thérèse, (…) C’est pour moi l’occasion de vous écrire pour vous remercier pour votre travail. La lecture de votre blog m’a permis de trouver des réponses à certaines questions que je me posais sur la féminité. J’ai 33 ans et je suis maman de trois enfants. Je suis catholique. Je ne portais presque que des jupes et des robes avant de lire votre blog mais beaucoup trop courtes (je ne me rendais pas compte que c’était source de malaise). Suite à la lecture de votre blog, je me suis acheté des jupes et robes sous le genou. Au départ, je me sentais un peu vieillotte (!) et maintenant je me sens bien. Je dois encore enrichir ma garde robe mais je sais maintenant ce qui me met en valeur et les vêtements qui protègent mon corps et m’embellissent. Je n’ai pas porté de pantalon depuis plusieurs mois et je n’en ai plus du tout envie. Je trouve vos articles vraiment riches et intéressants. Ce dont j’ai envie maintenant est d’enrichir ma vie intérieure, ma créativité, mes qualités, ma culture et je sais que ce sera pour moi source de bonheur et de rayonnement. Je vous souhaite une bonne continuation, encore merci pour vos partages

Claire

Bonjour Madame, je voulais vous remercier de votre temps à nous remémorer ou développer le sens du beau, du bon et du vrai. Pour nous femme, mais étant en vérité vous parlez à tous et de tout âge. Hier ma puce et moi avons partagé des moments fantastiques ensemble en lisant les articles que je choisissais sur votre blog. Quelle joie de se sentir soutenue dans une éducation estimée ringarde. Quel plaisir de voir mon A. en accord, s’extasier devant vos photos, les belles jupes, discuter à haute voix sur les vertus féminines qui rendent belles. Merci de ce relais précieux et d’occasionner ces moments de partage. En grande union pour cette belle mission.

Peggy

Mademoiselle, ayant depuis un certain temps entendu parler de vous et de ce que vous faites pour voir refleurir partout la modestie chrétienne, je me permets de vous écrire pour vous encourager de tous mes vœux et vous assurer surtout de mes prières. Il me semble que le jour où les chrétiennes ressembleront à la Sainte Vierge, par la fidèle imitation de ses vertus, bien des choses iront mieux en notre bas monde et Notre Seigneur commencera à y régner. Avec ma bénédiction.

Frère P. M.

Bonjour, un petit mot pour vous remercier pour votre blog qui m’inspire vraiment, même si je ne suis pas toujours d’accord avec tout… Mon histoire est un peu particulière. J’ai perdu près de 50 kg en 18 mois. Du coup j’en ai beaucoup profité et j’ai commencé à m’habiller en court, voire très court. Avec des collants très épais en hiver (jamais de pantalon ou presque). Et puis j’ai découvert votre page, et mine de rien ça me permet d’essayer de trouver un style qui me correspond vraiment. Hier j’ai voulu aller m’acheter une petite robe pour ces températures infernales sur Paris. J’en ai trouvé une très mignonne, décolletée à souhait et bien courte… Et là j’ai pensé à vous, et voilà donc ce que j’ai acheté. En partant mon mari m’a dit que j’étais toute mimi ! Merci de m’avoir inspirée !

Emmanuelle

Votre mise au point m’incite à vous renouveler mes remerciements, mes félicitations et mes encouragements pour l’animation de votre blog car je trouve vos interventions équilibrées et intéressantes. Vous avez tout le mérite de prendre les femmes pour ce qu’elles sont: ni anges, ni bêtes, et vous nous encouragez avec succès, en tout cas toujours avec beaucoup de bienveillance, à nous perfectionner dans toutes les dimensions de notre être. Et ça fait du bien de ne pas nous réduire à l’une ou l’autre! Le fait d’aider les femmes à être plus sûres d’elles, plus confiantes en elles ne peut que les aider à être plus rayonnantes pour le bénéfice de tous d’une part et d’autre part à être fières de ce qu’elles sont, des valeurs qu’elles portent à l’heure où on risque trop de les abandonner justement parce qu’on se sent isolées et trop différentes des autres. Prendre conscience de la richesse de notre identité féminine, la soigner, la développer sans mauvais scrupules mais avec simplicité et en profondeur comme en surface, c’est juste une question de survie à titre individuel comme à titre sociétal et civilisationnel. Bref, merci pour votre investissement!

Marie-Gabrielle

Bonjour Thérèse, Merci pour ce bel article. Personnellement, je ne porte que des robes depuis plus de 10 ans. Au début, je voulais contrebalancer ma silhouette que je trouvais très masculine (j’ai appris plus tard que j’avais une morphologie en V). Et je me suis dit que le meilleur moyen de le faire était de porter des robes (le vêtement féminin par excellence). En plus, à chaque fois que j’achetais des pantalons, non seulement il fallait forcément faire des retouches, parce que je ne suis pas très grande, mais en plus je devais systématiquement prendre des vêtements de taille différente pour qu’ils s’ajustent à ma morphologie. Bref, je trouvais ça embêtant. Alors qu’en robe, c’était magique : pas d’ensemble obligatoire, pas de retouche nécessaire. C’était la libération et la simplicité. Mais, il y a 2 ans, j’ai décidé de remettre de temps en temps des pantalons, notamment pour faire des activités avec mes garçons. Ça n’a pas été facile car je ne me sentais plus très à l’aise dans ce vêtement. J’ai fini par adopter le principe du jean brut ou blanc avec un chemisier très fluide et féminin. Je crois que c’est ma seule concession à la robe… Mais je confirme que la vie peut être très belle en robe et pour rien au monde je ne reviendrai au tout pantalon; surtout que maintenant, on trouve de très belles robes en jean… Mon choix est donc sans appel.Cela dit, je pense que certaines femmes sont très féminines en pantalon. La vraie féminité est bien trop puissante pour être limitée à un vêtement ou à une théorie, quels qu’ils soient. Soyez bénie pour vos articles et votre superbe blog.

Carole