L’univers fascinant de la femme: les qualités angéliques

Après avoir parlé de l’ouvrage d’Helen Andelin de façon générale dans cet article, nous allons maintenant donner un aperçu de la première partie de L’univers fascinant de la femme. Souvenez-vous,

« La femme qui éveille l’amour de son mari l’aide à trouver une satisfaction et un bonheur plus grands. La femme qui ne le fait pas lui dérobe une de ses joies les plus grandes. »

Mais comment éveiller l’amour de son mari? L’auteur détaille tout d’abord les qualités angéliques puis les qualités humaines qui feront que les hommes trouvent une femme réellement belle. Nous nous intéresserons pour le moment aux qualités angéliques. Pourquoi parler de tout ceci? Parce que les hommes et les femmes ne voient pas et ne vivent pas les choses de la même façon, il est donc important que chacun essaie de mieux comprendre le point de vue de l’autre pour éviter quantité de quiproquos, que l’on soit déjà marié ou non. Nous donnerons ici un résumé de la pensée d’Helen Andelin, vous pouvez évidemment lire l’ensemble de son ouvrage si vous souhaitez approfondir certains points de réflexion, en téléchargeant (gratuitement) la version pdf ici.

« Le côté angélique d’une femme fait appel à son caractère fondamentalement bon, à son habileté à comprendre les hommes, leurs sentiments, leurs sensations, leurs besoins et leur sensibilité. Il a également trait à son habileté domestique et à sa capacité de réussir dans son rôle de femme au foyer. Il suppose aussi un bonheur intérieur, une sérénité de l’esprit qui est une caractéristique inhérente à la beauté féminine. »

Helen Andelin souligne que la femme doit tout d’abord comprendre l’homme et ses besoins. Besoin d’être accepté comme il est, besoin d’être admiré, son amour-propre, son besoin de compréhension sympathique, son besoin d’être le premier en importance pour sa femme, son besoin d’être le guide et le protecteur de sa femme et de ses enfants.

« L’acceptation n’est pas synonyme de tolérance, pas plus que de malhonnêteté; elle ne signifie pas que nous devons nous convaincre que (l’homme) est parfait alors qu’il ne l’est pas. Cela ne signifie pas non plus la résignation. L’acceptation est un bienheureux état d’esprit lorsque nous réalisons que notre responsabilité n’est pas de changer ou de refaire l’homme, mais bien de l’apprécier pour ce qu’il est. »

Une femme qui essaie de changer un homme peut lui donner l’impression qu’elle n’est pas satisfaite de ce qu’il est. Mais aucun homme n’est parfait: comment faire alors pour l’aider à s’améliorer et combattre ses défauts sans pour autant provoquer des tensions? Il faut tout d’abord lui laisser la liberté de changer par lui-même, sans le harceler d’ultimatums, d’ordres, de critiques, car toutes ces attitudes pourraient le pousser à ne rien faire ou bien à changer certaines choses pour avoir la paix, ce qui n’est pas sincère et provoque généralement beaucoup de disputes. Lorsqu’un homme fait quelque chose de mal, ne fermez pas pour autant les yeux sur ses faiblesses, cela démontrerait de votre part un manque de caractère.

« La façon de répondre à sa conduite indue est celle-ci: d’abord, laissez voir que vous avez peine à croire qu’il agisse de la sorte. Dites-lui que vous pensiez qu’il était impossible qu’un homme comme lui fasse pareille chose. Si vous êtes forcée d’y croire, laissez-lui voir que vous savez que c’est contraire à sa vraie nature et que ce ne fut qu’un moment d’inattention ou d’irréflexion. Vous devez être intensément déçue de son moment de faiblesse, mais votre confiance en lui et en ses bons côtés ne doit pas être ébranlée. »

Attention, vous n’êtes ni une serpillère ni un paillasson et être patiente et compréhensive ne signifie pas tout accepter: je pense notamment à la violence, que ce soit envers vous ou vos enfants si vous en avez.

Un homme a également besoin d’être admiré. Pourquoi? Pour se sentir vraiment homme. Soyez toujours sincère dans l’expression de votre admiration pour sa loyauté, son courage, sa force physique, son idéalisme, son habileté manuelle etc. Donnez-lui des occasions de prouver sa virilité.

« Lorsqu’une femme offre (à un homme) cette admiration tellement nécessaire, elle devient indispensable à son bonheur, et il retournera toujours vers elle pour la douceur que sa compagnie lui apporte: le sentiment de virilité qu’il éprouve en sa présence. »

Quant au besoin de compréhension des hommes, voici quelques clés pour vous aider à y répondre: n’essayez pas d’aider un homme à résoudre ses problèmes, réaffirmez plutôt votre confiance en lui et apportez-lui votre réconfort. Ne minimisez pas ses problèmes. Ne lui conseillez pas de considérer tout ce qui va bien et qu’il a déjà, cela risquerait de le rendre honteux. Partagez plutôt sa souffrance: accordez-lui du temps et ne laissez pas sa mélancolie déteindre sur vous.

Les hommes ont également besoin de sentir qu’ils sont le « numéro 1 » dans la vie de leur femme. Veillez à ne pas laisser votre maison, vos enfants, le succès, l’argent ou toutes autres choses faire passer votre mari au second plan et le reléguer au rôle d’accessoire simplement nécessaire pour atteindre vos objectifs ou combler vos besoins matériels. Les hommes aiment protéger leurs femmes. « Une femme féminine est dépendante de la protection des hommes. En amoindrissant son besoin de l’homme, elle amoindrit sa féminité. »

Pour finir cette partie sur la compréhension de l’homme et de ses besoins, il convient de rappeler que les hommes et les femmes sont égaux en importance mais pas en responsabilité. C’est en effet à l’homme qu’incombe le devoir de subsister aux besoins de sa famille, de la protéger et de les garder à l’abri de tout danger ou insécurité. Il n’est pas ici fait référence à certains cas particuliers, nous parlons de façon générale.

« Une famille n’est pas une démocratie où chacun a droit au chapitre. La famille est une théocratie. Au foyer, c’est toujours le père qui est investi de l’autorité, et dans les affaires familiales, il n’y a pas d’autre autorité suprême. Cet arrangement n’est ni sévère, ni injuste. C’est entièrement une question de loi, d’ordre et de soumission à la loi divine. »

La deuxième qualité angélique détaillée dans l’ouvrage est le profond bonheur intérieur de la femme, qualité très appréciée par les hommes pourvu qu’elle soit sincère bien entendu. Il passe notamment par l’acceptation de soi, l’accomplissement de sa vocation, le dévouement et la recherche de connaissance et de sagesse. Pour vous aider à trouver le bonheur intérieur puis le rayonner avec les autres, vous pouvez lire le Traité de la joie, du RP Ambroise de Lombez (en vente ici). Vous trouverez un résumé du livre ici.

Traité de la joie.jpg

Helen B. Andelin nous parle ensuite du caractère inestimable et digne de la femme. Voici quelques pistes à travailler entre autres: la maîtrise de soi, l’altruisme, l’honnêteté, la chasteté, la patience, le courage moral, le service bénévole et l’humilité:

« La vraie humilité est une des qualités les plus essentielles d’un caractère digne. Toutes les grandes gens de ce monde, les vraies gens, ont été humbles, quelles que fussent leur position et leurs éminentes qualités. Ces personnes ont su se voir en pleine lumière, elles ont su reconnaître leur grandeur, mais elles ont su aussi reconnaître leurs faiblesses et leurs limites. Personne n’est assez grand ni assez bon pour vivre sans humilité. »

N’oublions pas notre dignité personnelle: « Une femme qui a de la dignité a un respect d’elle-même, elle ne se considère jamais inférieure à une autre et ne permettra à personne de la traiter inférieurement ou de l’abaisser. La dignité personnelle n’est pas quelque chose qu’on atteint superficiellement seulement en décidant de se respecter soi-même. Elle vient d’un réel sentiment de sa valeur personnelle qui naît d’une vie digne et d’un caractère noble. » Il s’agit toujours d’atteindre un équilibre entre don de soi et dignité, dépendance et affirmation de soi, douceur et force.

Elle est une déesse des arts domestiques. Nous ne développerons pas cette partie, mais vous laisserons réfléchir sur cette citation: « Les femmes ne devraient jamais penser que leur travail est moins important que celui des hommes. Le rôle de l’épouse, de la mère et de la ménagère n’est pas inférieur au rôle masculin de bâtisseur de la société et de soutien de famille. Tous les deux sont des piliers de la société. »

Nous venons de terminer notre rapide résumé de la partie ayant trait aux qualités dites angéliques de la femme qui fascine les hommes. N’oublions pas que chaque femme est unique, chaque homme aussi, et qu’il ne s’agit pas de recettes toutes faites et imparables que l’on pourrait appliquer bêtement pour régler définitivement toutes les tensions existantes entre les deux sexes. Cependant les explications et conseils d’Helen Andelin peuvent aider certaines personnes à mieux comprendre les différences hommes-femmes, les spécificités de chacun et naturellement les besoins différents qui en découlent.

Rendez-vous dans le prochain article pour aborder les qualités dites humaines des femmes fascinantes!

Univers fascinant de la femme.jpg

La suite de cet article ici.

Crédits Photos: Eleonora Mararo

2 réflexions sur “L’univers fascinant de la femme: les qualités angéliques

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s