Ma routine no-poo, ou comment j’ai arrêté les shampoings chimiques

No-poo

Comme promis dans mon dernier article, je vous parle aujourd’hui du no-poo, la technique qui m’a permis de me débarrasser définitivement des shampoings chimiques. Maintenant que vous en savez un peu plus sur les bons réflexes à adopter et les mauvaises habitudes à abandonner définitivement, je vous livre ici ma routine « beauté des cheveux », que vous pourrez bien entendu adapter selon votre rythme de vie, votre texture de cheveux, vos besoins et vos envies! Il s’agit avant tout de partager avec vous des astuces qui pourront peut-être vous aider.

C’est une amie qui m’a parlé du no-poo (pour no-shampoo, « pas de shampoing ») en me présentant tous les avantages de cette technique: économique (les cheveux à terme ont besoin de moins de lavage, les produits utilisés sont plus économiques), écologique (finis les produits chimiques que vous rincez dans l’eau), permet de gagner du temps (et oui, on se lave moins souvent les cheveux), et permet surtout de gagner en épaisseur et en qualité de cheveux (douceur, pousse plus rapide). A cette époque j’avais des cheveux fins qui graissaient rapidement, je dois dire que j’ai tout de suite été conquise par le concept et que j’ai décidé de tester cette méthode!

L’idée est de commencer par espacer ses shampoings pour sortir du cercle vicieux du lavage, regraissage rapide, re-lavage etc. Même si c’est difficile au début, forcez-vous à passer de 1 shampoing par jour à 1 shampoing tous les deux jours puis tous les trois jours. Vous verrez assez rapidement que vos cheveux s’adaptent et graissent moins vite, c’est très encourageant. Pour mettre en place ce nouveau rythme, profitez des week-end où vous êtes chez vous ou sortez avec un bonnet, un foulard ou toute autre coiffure qui dissimulera joliment vos racines un peu grasses. Sur son blog, Antigone XI recommande de passer un mois sans rien faire du tout: ni eau, ni shampooing sec, juste brossage de cheveux, pour que la production de sébum se régule, et pour laisser le temps à celui-ci de descendre jusqu’aux pointes qui sont souvent trop sèches. Personnellement je ne l’ai pas fait, mais si cela vous tente, les explications sont par ici.

Brosse.jpg

Type de brosse adaptée pour bien répartir le sébum sur les longueurs

 

Une fois que vous aurez réussi à espacer vos shampoings, vous pourrez essayer les shampoings secs pour éviter de mouiller vos cheveux trop souvent. Attention, le shampoing sec peut étouffer le cuir chevelu, il ne faut donc pas en faire trop souvent. Pour ma part, j’alterne: shampoing normal au bout de 4 jours, puis shampoing sec pour tenir 4 jours de plus. Je ne mouille donc mes cheveux que tous les 8 jours!

Maintenant que votre cuir chevelu produit du sébum de façon plus raisonnable, vous pouvez envisager de commencer tout doucement la transition vers les shampoings naturels: savon d’alep, bicarbonate, œuf, argile…il existe beaucoup d’alternatives, à vous de découvrir laquelle correspond le plus à votre texture de cheveux et à vos envies! En guise d’après-shampoing, vous pouvez mélanger une cuillère à soupe de vinaigre dans un bol d’eau, et verser sur vos cheveux propres et mouillés: pas besoin de rinçage, et l’odeur du vinaigre part complètement lorsque les cheveux sont secs (et toutes les personnes sceptiques ayant senti mes cheveux peuvent vous le confirmer 😉 ). Votre chevelure sera toute douce et brillante! De mon côté j’ai déjà testé le shampoing au bicarbonate, qui fonctionnait assez bien mais nécessitait des lavages trop longs jusqu’à ce que mes cheveux soient impeccables. J’utilise donc maintenant du savon d’alep, dur ou liquide, c’est plus rapide. Une fois que mes cheveux sont bien propres, j’utilise le vinaigre au miel et aux plantes de chez Melflor pour les faire briller.

Ayant des cheveux graissant assez rapidement d’habitude, je fais très attention à essayer de limiter tout ce qui pourrait les rendre gras: j’essaie de protéger mes cheveux du vent, de la pluie et d’une trop longue exposition au soleil qui pourrait les abîmer. Sportive, j’ai adopté une routine bien rodée maintenant à chaque fois que je termine ma séance de course à pied ou de boxe: je sèche délicatement mon cuir chevelu dans une serviette propre, même si j’ai l’impression de n’avoir pas beaucoup transpiré. Au bout de 5 minutes, je brosse mes cheveux pour enlever les éventuelles poussières ou traces de sel. Même en faisant du sport tous les jours, cette technique me permet de garder mes cheveux propres assez longtemps. De plus, je limite l’usage du fer à boucler à une fois tous les deux mois maximum, car je sais que la chaleur peut abîmer mes cheveux et les rendre fourchus.

En parlant de chaleur, faites attention au séchage. Si vous le pouvez, laissez vos cheveux sécher naturellement. Personnellement cela ne fonctionne pas sur mes cheveux donc j’attends qu’ils soient simplement humides (et pas complètement trempés) puis je les sèches « à distance », en mettant la tête en bas: mon brushing se fait naturellement et je n’ai pas besoin de tirer mes cheveux sur une brosse en les collant au sèche-cheveux brûlant. Et pour celles qui ont les cheveux raides mais aiment les avoir bouclés, vous trouverez des techniques très simples pour avoir des boucles sans chaleur ici.

Comme je le disais dans mon article précédent, j’utilise plusieurs astuces pour garder des cheveux propres et en bonne santé: je change ma taie d’oreiller régulièrement, je mets de l’huile de coco sur mes pointes et de l’huile de ricin sur mes racines avant chaque shampoing et je vais chez le coiffeur couper mes pointes tous les deux mois. De plus, je nettoie mes brosses à cheveux régulièrement avec du savon ou du produit vaisselle. Le passage au naturel m’a permis d’espacer mes shampoings, de gagner en épaisseur et en vitalité, d’avoir des cheveux qui poussent nettement plus rapidement et de gagner du temps et de l’argent. Sans compter l’impact positif pour notre planète 😉

N’oubliez pas que chacune de nous est différente, et ce qui fonctionne pour l’une ne conviendra pas forcément pour l’autre. Mais il existe tellement de solutions naturelles différentes et d’astuces toutes simples pour améliorer la qualité de ses cheveux que je suis certaine que vous y trouverez votre compte d’une façon ou d’une autre…si vous restez patiente, et bienveillante envers vous-même!

Alors, conquises? Qui se met au no-poo?

11161ade38937a3133cd49323c90502c

Objectif du no-poo: des cheveux brillants de santé, à moindre coût!

Crédits photos: Aroma Zone, Papilles et pupilles, Femme actuelle, La Compagnie des Sens, Aqua Avila & Pexels.

17 réflexions sur “Ma routine no-poo, ou comment j’ai arrêté les shampoings chimiques

  1. isabelle95 dit :

    Article intéressant mais c’est dur d’assumer ses cheveux gras en société. Pour le shampoing sec, j’utilise du rhassoul en poudre (argile du Maroc).
    J’arrive à me faire 1 shampoing tous les 3 jours au lieu de tous les jours mais je n’arrive pas à aller au-delà.
    Pour le savon d’Alep ou Marseille (le vrai : vert, à 72% d’huile d’olive), ça lave bien mais, une fois secs, mes cheveux sont des crins incoiffables et regraissent trop vite. J’utilise du shampooing doux bio.
    A ta lire, Isabelle (amie de Bénédicte D)

    Aimé par 1 personne

  2. femmeapart dit :

    Bonjour Isabelle, merci pour ton commentaire 😊 Oui pour les cheveux gras ce n’est pas évident alors soit il faut profiter du week-end ou des vacances, et sinon trouver une coiffure cache-misère! Et les shampoings secs c’est le top aussi 😉 À chacune de trouver sa routine et d’adapter!

    J'aime

  3. Dalsbaek Esther dit :

    J’ai bien envie d’essayer !
    Penses-tu que le savon d’alep ira pour mes cheveux qui ont été décolorés par le passé, donc racines à tendance grasse mais pointes sèches car il reste des traces de la décoloration… ?
    Ou alors peut-être que complèter avec huiles de ricin et de coco avant lavage, puis huile d’argan après rinçage suffira 🙂
    pour finir, peut-on appliquer les huiles coco/ricin toute la nuit ? En sachant que je me lave souvent les cheveux le matin au réveil …

    Aimé par 1 personne

  4. femmeapart dit :

    Oui ça ira très bien, moi aussi mes cheveux sont plutôt gras à la racine et avec les pointes sèches. Ce que je fais c’est que je mets presque tous les soirs un petit peu d’huile de coco sur les pointes et ça les empêche d’être trop sèches.
    Oui, le bain d’huile est recommandé le soir comme ça il pose toute la nuit et c’est encore plus efficace! L’huile a bien le temps de pénétrer le cheveu comme ça. Tu me diras si ça a fonctionné avec toi 🙂 En tout cas ne t’en fais pas, parfois ça ne fonctionne pas du premier coup et il faut aussi laisser le temps aux cheveux de s’habituer au no-poo et à moins de chimie 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s