« Soyez vous-même, les autres sont déjà pris »

Soyez vous-même, les autres sont déjà pris.png

Cette citation bien connue d’Oscar Wilde prête à sourire. Pourtant, elle met en exergue une question à laquelle la plupart d’entre nous avons déjà dû nous confronter, et parfois de façon douloureuse voire houleuse, surtout au moment de l’adolescence mais pas seulement. Cette question: qui suis-je?

La plupart des personnes que je fréquente, que ce soit au travail, à la paroisse, au club de boxe, lors de sorties entre amis, me voient je pense comme une personne sûre d’elle, confiante, et qui a l’air « bien dans ses baskets ». Aujourd’hui je crois que je peux dire que je suis vraiment moi-même, ce qui peut donner cette impression d’assurance (car c’est surtout une impression, il faut bien que je vous l’avoue 😉 ), mais cela n’a pas toujours été le cas. Le chemin a été long et laborieux pour me connaître, m’assumer et ne pas avoir peur d’être moi-même avec les autres. Car c’est souvent ça qui pose problème: notre relation aux autres!

« Le courage, c’est d’être vous-même chaque jour dans un monde qui vous dit d’être quelqu’un d’autre » : oui, notre entourage nous influence beaucoup, parfois involontairement. Nous avons naturellement envie de plaire, d’être accepté par autrui car nous sommes des êtres sociaux. Mais parfois nous avons tellement peur d’être rejetés, moqués ou laissés de côté que nous sommes prêts à changer nos goûts voire nos idées, à taire nos préférences, à nous sacrifier constamment et finalement, de fil en aiguille, à devenir une autre personne.

Mais qu’est-ce que cela signifie, au fond, être soi-même? La philosophie nous enseigne que c’est « obligatoirement être différent des autres, tout simplement en vertu d’une identité propre » . C’est aussi lorsque le moi intérieur est en accord avec l’image qu’il renvoie à l’extérieur. Être sincère avec soi-même, se connaître et se faire connaître à autrui de façon honnête, sans jouer un rôle ni se cacher. Je ne suis pas experte sur ce sujet, mais je souhaitais partager avec vous les réflexions que je me suis faites sur ce sujet au fil des années, et les points qui m’ont aidée à avancer dans le chemin de la connaissance de moi-même et l’acceptation de mon caractère unique:

  • une étape qui a été cruciale pour moi a été d’arrêter de me comparer aux autres. Chaque personne a reçu des dons différents: comme le disait Einstein, « si vous jugez un poisson sur ses capacités à grimper à un arbre, il passera sa vie à croire qu’il est stupide » . La comparaison mène souvent à la critique d’autrui, à l’orgueil ou encore à un dénigrement trop abusif de soi. J’ai compris qu’il ne fallait pas essayer à tout prix d’être comme les autres, mais plutôt de rechercher en moi ce qui me rendait unique, ce que je pouvais apporter à ce monde, à mon échelle, en respectant ma singularité.
  • la seconde étape a été de comprendre qu’il était inutile (et surtout épuisant!) de vouloir toujours et à tout prix plaire à tout le monde. Il y aura toujours quelqu’un pour nous critiquer, quoi que nous fassions. Il y aura toujours quelqu’un qui ne nous aimera pas. Si je change pour m’adapter à un groupe social, c’en est un autre qui va me rejeter! Apprendre à être acceptée telle que j’étais sans avoir peur du regard d’autrui a été difficile mais m’a permis de me libérer petit à petit d’un carcan que je me fabriquais moi-même finalement.
  • le troisième point rejoint un peu le premier dans le sens où le fait de cesser de me comparer aux autres et d’assumer ma personnalité m’a appris à rester à ma place et m’épanouir là où je suis, selon ma vocation propre et mes talents. Cela m’évite également d’avoir une peur démesurée de l’échec et d’attendre que tout soit parfait pour agir. Il faut savoir prendre des risques, et avancer: l’important c’est de toujours chercher à donner le meilleur de soi.

Qu’a-t-on à perdre en étant nous-mêmes finalement? Des amis? Si nous les perdons c’est qu’ils n’étaient pas vraiment des amis 😉 Mais attention, être soi-même ne signifie pas écraser les autres, s’affirmer orgueilleusement ni être impoli. Cela signifie plutôt accepter avec humilité nos qualités, nos défauts, nos talents, nos limites, nos forces et tâcher d’en tirer le meilleur. Soyons courageuses, soyons nous-mêmes, nous avons chacune tant de richesses intérieures à donner, à partager et à rayonner, ne privons pas notre entourage de ces belles choses 🙂

Et vous, éprouvez-vous des difficultés à être vous-même? Est-ce facile pour vous ou est-ce un effort de chaque jour? Partagez vos expériences et vos conseils en commentaire!

Ces articles peuvent également vous intéresser: Être, paraître et avoir…confiance en soi, La femme idéale sommeille en chacune de vous et « Être ce que l’on est en vérité, sans complexes ni agressivité ».

Crédit photo: Pexels.

12 réflexions sur “« Soyez vous-même, les autres sont déjà pris »

  1. Jeanne83 dit :

    Excellent article. En effet, en arrêtant de nous comparer, nous évitons la jalousie et nous recentrons sur nos possibilités. Chacun d entre nous a sa carte à jouer et peut exceller dans un domaine. À nous de trouver comment nous différencier et de développer nos talents propres à l endroit où nous sommes. Devenons le meilleur de nous sans regarder envieusement les autres 🙂 c est tout un chemin de vie !

    Aimé par 1 personne

  2. Jeanne83 dit :

    C est vrai qu il n est pas toujours facile de s accepter tel que l on est et encore moins quand les événements de la vie nous change physiquement et mentalement (maladie, grossesse,…). Cependant connaître les malheurs des autres nous aide à relativiser nos propres insatisfactions! Et chacun d entre nous a des atouts à valoriser ! Les libanais disent qu une femme laide est une femme paresseuse. Alors travaillons, mes soeurs 🙂

    Aimé par 1 personne

  3. femmeapart dit :

    Et un chemin parfois semé d’obstacles et de difficultés, il faut l’avouer! Mais je suis persuadée que c’est un travail à faire sur soi-même qui est vraiment constructif et peut nous mener loin! Et surtout qui se révèle être très positif au long terme 🙂 Merci pour votre commentaire!

    J'aime

  4. femmeapart dit :

    Oui j’avais déjà entendu ce proverbe 😀 Il faut savoir lâcher prise, et accepter de ne pas être parfaite ou aussi bien dans tous les domaines qu’on le voudrait. L’essentiel est de donner le meilleur de soi et de toujours chercher à devenir meilleur et à aider les autres à l’être aussi!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s