« Être belle, c’est d’abord être soi »

Être belle, c'est d'abord être soi.png

Je vous ai déjà parlé du livre L’art de la simplicité dans cet article où je vous résumais surtout la première partie de l’ouvrage de Dominique Loreau. Je voudrais aujourd’hui aborder la seconde partie, dédiée au corps. En effet, dans notre recherche de la simplicité, il est important de nous (re)connecter avec nous-même, de nous accepter tels que nous sommes et de prendre soin de nous. Certains points évoqués ici paraîtront évidents pour certains, mais pourraient bien en aider d’autres à se (re)découvrir et à avoir une toute nouvelle vision de leur corps et de leur beauté!

« S’occuper de son corps, c’est le libérer ». Pourquoi? Parce que vivre dans un corps malade, fatigué, affaibli, dans lequel nous souffrons, rend notre vie bien pénible et nous éloigne des notions de dignité, de repos et d’indépendance. Sans oublier que « le corps ne doit pas encombrer l’âme. Il doit rester disponible pour l’activité intellectuelle et le domaine spirituel ». Ne devenons pas esclave de notre corps, prenons-en soin: nous le devons à nous-même mais aussi aux autres, c’est une question de respect. A-t-on le droit de s’aimer? Peut-on penser ainsi à notre corps, nous occuper de lui? Bien sûr, même s’il faut le faire dans une juste mesure, sans que cela nous rende superficielle.

Il faut habiter notre corps, c’est notre fidèle compagnon qui sera avec nous quoi qu’il arrive tout au long de notre vie. Il faut l’apprivoiser, ne pas avoir peur de lui, ne pas craindre son reflet dans le miroir. Il faut l’entourer de soin et de respect, ne pas le négliger ni le chahuter. Prenons conscience de notre responsabilité, au lieu de la rejeter sur notre médecin, notre esthéticienne ou nos vendeuses de maquillage. « Être belle, c’est d’abord être soi »: ayons à cœur de ne pas devenir victime de notre corps. Une femme attirante est une femme qui se sent attirante, et pour se faire elle doit déjà s’accepter et s’aimer. Et cette « beauté physique ne rayonnera que si elle est en harmonie avec la beauté intérieure » (vous voyez, rien à voir avec la superficialité, tout est toujours dans l’équilibre!).

« Avoir de la présence produit une impression si vive sur les autres que l’on n’a pas besoin de posséder le physique le plus parfait pour être beau. C’est la qualité de cette présence qui donne ce qu’on appelle l’allure ». Tâchons d’être transparentes, comme nous l’explique Dominique Loreau: être soi-même, ne pas jouer un rôle, pour être à l’aise en toutes circonstances et en tous lieux. Veillons à nos mimiques faciales, perfectionnons nos gestes (démarche, moue, regard, sourire…).

La beauté commence déjà par la qualité de notre peau, la santé de nos cheveux, la tonicité de nos muscles et notre énergie globale. Vous trouverez beaucoup de conseils qui vont dans ce sens dans cette rubrique. L’auteur nous conseille tout d’abord de veiller à avoir le bon nombre d’heures de sommeil lorsque c’est possible, et d’être toujours soignée jusqu’au bout des ongles (toutes mes astuces sont ici). Soyons également attentives à notre alimentation, c’est elle qui contribue grandement à la beauté et à la fraîcheur de notre teint, sans oublier l’aspect général de notre silhouette. Parmi ses divers conseils, on retrouve notamment: se démaquiller tous les soirs, choisir des soins naturels et adaptés à notre peau, fuyons la multiplicité des produits ainsi que toute la chimie qu’ils contiennent (mes conseils pour une beauté au naturel sont ici), faisons de la gymnastique faciale, n’ayons pas peur de nous regarder dans le miroir. Et pour finir, trouvons-nous une routine sportive adaptée à nos besoins et nos envies, pas besoin de salle de sport ni de gros budget pour ce faire! Tous mes conseils sport sont à retrouver ici.

Pour terminer cette partie sur le corps, l’auteur aborde enfin en détail le sujet de l’alimentation. Elle préconise de « manger moins, mais mieux ». Je vous laisse découvrir dans son livre ses conseils en détail, mais je voudrais souligner ici l’importance de plusieurs choses. Tout d’abord, prendre conscience de ce que nous mangeons et réfléchir à l’impact que cela va avoir sur notre corps (lui donner de l’énergie, le fatiguer, le faire grossir, l’aider à renouveler ses cellules, « nourrir » notre cerveau…). Apprenons à manger lentement et bien mâcher nos aliments, sans faire autre chose en même temps. Arrêtons-nous de manger lorsque la sensation de satiété arrive. Mangeons équilibré, et de façon générale réduisons au maximum notre consommation de sucres rapides (gâteaux, sucreries, sodas…): nous en avalons bien plus que nécessaire! Les bienfaits du jeûne ne sont plus à prouver non plus. Vous verrez que tous vos efforts vous aideront à vous sentir plus jeune, plus dynamique, moins fatiguée, de meilleure humeur. Travailler sur notre relation à la nourriture nous aide à avoir de la volonté, maîtriser notre corps et contribue à notre bien-être physique et mental.

Voilà pour cette partie sur le corps, j’espère qu’elle vous aura plu autant que celle sur la simplicité dans la maison et dans sa garde-robe. À bientôt pour d’autres articles sur ce livre, qui est une véritable mine de trésors!

L'art de la simplicité.jpg

Si vous souhaitez lire l’ouvrage de Dominique Loreau, vous pouvez vous le procurer ici. En commandant ce livre sur Amazon et à partir de mon site, vous me permettez de toucher une modeste commission et ainsi de financer la maintenance et la mise à jour de ce site 😉 Merci d’avance 🙂

Crédit photo: Pexels.

6 réflexions sur “« Être belle, c’est d’abord être soi »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s