Les portraits de l’été: Bénédicte, chanteuse lyrique et directrice d’un chœur de jeunes filles

Béné.jpg

Cela fait maintenant près de 20 ans que je connais Bénédicte, et s’il y a bien deux choses qui n’ont jamais changé chez elle ce sont son sourire contagieux et sa passion pour la musique. Nous avons passé près de 10 ans à chanter ensemble dans la même manécanterie, et son attrait pour le chant n’a fait que croître depuis ce jour, au point de fonder il y a 3 ans un chœur de jeunes filles, l’Ensemble Kaïre Maria. Je vous laisse découvrir aujourd’hui le parcours et la volonté sans limites de cette femme prête à tout pour vivre de sa passion et la transmettre aux autres.

Thérèse – Peux tu te présenter en quelques mots et nous expliquer ton parcours?

Bénédicte: Issue d’une famille aimant et pratiquant la musique j’ai commencé jeune par un éveil musical, puis j’ai intégré la Manécanterie des Petits Chanteurs de Saint Charles à Versailles où j’ai pu chanter en tant que choriste mais aussi soliste de grandes œuvres du répertoire sacré. À 15 ans, ma vocation est née : je souhaite être chanteuse lyrique. On me prévient que le métier étant difficile, surtout pour une soprano, il est préférable de faire des études et d’avoir un diplôme. Je passe alors un BTS d’assistante trilingue et à 20 ans me voilà lancée dans la vie active. En parallèle, je travaille mon chant au conservatoire de la Celle Saint Cloud, ainsi qu’au sein des Petits Chanteurs de Saint Charles, puis de l’Offrande Lyrique dirigée par Romain Champion.
Après plusieurs années, je me rends compte que la musique est vraiment ce qui me fait vibrer et que j’ai tellement reçu que je ne peux pas tout garder pour moi. Je décide alors de changer de voie professionnelle pour ne travailler que dans la musique. Je commence d’abord par de l’éveil musical auprès de jeunes, puis très vite je passe à la vitesse supérieure et deviens chef de chœur et professeur de chant. En parallèle je termine ma formation de chanteuse lyrique à l’école normale de musique de Paris et avec Adeline Toniutti, coach vocal et directrice du Calyp (Centre d’Art Lyrique de Paris).

T – Comment l’idée de diriger le chœur Kaïre Maria t’est-elle venue? Peux-tu nous dire un peu plus sur ce chœur?

B: Mon rêve a toujours été de diriger un chœur d’enfants et plus précisément de garçons car les voix sont magnifiques. Et je voulais également permettre à des enfants de vivre les bons moments que j’avais moi-même passés avec les Petits Chanteurs. J’ai postulé initialement pour diriger le chœur des Petits Chanteurs de Saint Dominique, chœur de garçons rattaché à l’école Saint Dominique au Pecq-sur-Seine, et finalement ma candidature a été retenue pour créer le chœur de filles. Le chœur existe donc depuis 3 ans. Au début elles étaient 39, elles sont maintenant une soixantaine, âgées de 8 à 17 ans. Il s’agit donc d’un chœur à voix égales, pas de voix d’hommes. Cette constitution permet aux chanteuses souvent musiciennes ainsi qu’aux parents de découvrir de belles pièces peu connues car les chœurs comme celui-ci sont peu courants.

T – Que signifie Kaïre Maria et pourquoi avoir choisi ce nom? Qu’est-ce que cela représente pour toi?

B: Kaïre Maria vient du grec et signifie « Réjouis-toi Marie ». C’est le début en grec du Je vous salue Marie. Nous cherchions un nom original et un des membres du bureau a eu cette idée. Nous avons tout de suite adopté ce nom car je trouvais magnifique de confier un chœur de jeunes filles sous la protection de la Vierge Marie, notre maman du ciel et surtout modèle de pureté, délicatesse et de douce présence pour ces jeunes filles.

EKM.png

T –  En quoi consiste l’uniforme de ce chœur, et pourquoi avoir choisi celui-ci?

B: Quand est venue l’heure de réfléchir à l’uniforme, j’ai cherché quelque chose qui mette en valeur les filles, quelque chose de féminin, distingué et vraiment homogène. La jupe longue m’est venue tout de suite à l’esprit car déjà nous n’avons pas de problème de différentes longueurs entre chaque choriste (ce qui visuellement pour un chœur n’est pas très joli) et puis personnellement je trouve que le long en concert est très classe. Quand vous regardez les chœurs professionnels, les divas, elles sont toutes en robe longue!
En ce qui concerne le cache-cœur, je trouvais que c’était ce qu’il y avait de plus chic car ça met en valeur la taille alors qu’un pull ou un gilet peut vite grossir ou ne plus avoir de forme. Et puis les pulls ne vont pas à tout le monde également.
Enfin pour la couleur je voulais quelque chose de gai qui soit à l’image du chœur, un chœur jeune, dynamique, toujours dans la joie et le sourire aux lèvres. Le rose m’est apparu comme étant le meilleur compromis et une couleur mettant en valeur le mieux possible les visages des chanteuses. Puis jupe bleue marine car le noir est trop triste pour ces jeunes filles.

T – Quel impact le chant en chorale peut-il avoir sur ces jeunes filles et en quoi cet engagement peut-il les aider dans leur vie quotidienne et spirituelle?

B: Presque tout le monde sait chanter et peut apprendre à chanter, même ceux qui à la base ne chantent pas très juste. Le chant participe à l’épanouissement de chaque personne car pour chanter, nous engageons le corps, la tête, les émotions, le sens artistique, en gros toute la personnalité de chacun. Pour arriver à bien chanter il faut apprendre à se connaître, à s’aimer soi-même, à avoir confiance en soi et à ressentir des sensations immatérielles. Par le chant nous faisons une véritable découverte de la voix, de l’utilisation de son corps et pour des adolescentes qui ne s’aiment pas toujours ou qui connaissent mal leur corps c’est primordial.
De plus, chanter en chœur mais également en soliste ou en duo, trio, quatuor est un excellent exercice pour le développement de leur personnalité car elles apprennent le sens de l’effort, le sens du collectif. Elles apprennent à faire attention aux autres, à ce qui se passe autour d’elles. Corrompus par les émissions, les gens pensent souvent qu’il suffit de chanter pour devenir une star. Mais pour débuter, on a besoin de beaucoup d’humilité, de générosité, de courage, de rigueur de travail. Par le chant, nous nous mettons à nu devant le public et nous sortons de nous-mêmes afin qu’un maximum d’émotions transparaissent. Et puis dans un monde où il y a du bruit partout, les gens vivent entourés de bruit, la musique aide à apprendre et à écouter le silence car le silence avant la musique est primordial!
Sur le point de vue spirituel, le chanteur a une grosse mission d’évangélisation car chanter c’est prier deux fois (Saint Augustin), et puis la voix atteint directement le cœur des gens car c’est très personnel et nous chantons avec nos tripes. Le Beau, le Bien et le Vrai sont les 3 fondamentaux qui conduisent au divin. Par la beauté de ces jeunes filles au visage rayonnant, grâce à leur passion pour la musique, par la beauté des chants, des textes, elles contribuent à élever les gens vers le haut, à la sainteté du monde. Quand on travaille un chant, je fais en sorte de toujours leur donner la traduction afin qu’elles comprennent parfaitement ce qu’elles chantent et qu’elles puissent par ce biais toucher encore plus profondément le cœur des gens. Le but est vraiment de les inciter à prier en chantant pour que les gens puissent également prier en écoutant les œuvres. Avant les concerts, nous avons toujours un temps de prière, de recueillement car ça leur permet de se calmer, et surtout de confier le public et chacune des chanteuses au divin cœur de Jésus et de Marie afin que par elles, le Seigneur puisse atteindre le cœur de chacun.

Choeur concert

T – Peux-tu nous expliquer comment l’appartenance à un chœur pousse vers l’excellence et tire vers le haut chacun de ses membres?

B: Les filles inscrites sont toutes volontaires. Ce qui les passionne c’est la technique vocale, de voir que par une bonne utilisation du corps la voix se développe, prend de la puissance, prend corps car on chante avec tout son être. Comme dit un peu plus haut, le beau, le bien et le vrai sont les 3 fondamentaux qui conduisent au divin. Par la beauté de la musique et des textes, par le bien que la musique peut avoir sur elles ou le bien qu’elles peuvent apporter aux autres par leur manière d’être à travers le chant, tout cela aide chacune d’entre elle mais également les personnes que nous croisons à aller toujours plus haut et à faire de leur mieux.
Les parents sont ravis de voir leurs filles s’épanouir dans le chœur et sont aussi heureux de découvrir de belles œuvres peu connues. Plusieurs témoignages de parents me disent « la joie de goûter le beau ensemble », ou encore «  le cadeau fait aux jeunes filles en les élevant vers le Beau avec une réalisation dont elles sont légitimement fières ». « Merci d’aider nos jeunes filles à s’épanouir dans le beau ». « Ce qui est fait dans le chœur à travers le chant vaut plus que tous les cours académiques pour leur édification personnelle ».  « Souvenir de la joie spirituelle et fraternelle qui se dégage de l’Ensemble Kaïre Maria ».
Les gens sont extrêmement touchés par la simplicité, la joie et le don de soi qui se dégagent de chacune des choristes. Beaucoup d’expressions, de sourires, de musique vécue physiquement et spirituellement.  Voilà un témoignage d’une personne du public ayant grandi dans une famille de garçons : « Qu’elles sont belles tes jeunes filles. Venant d’une famille et d’une école de garçons, je n’ai jamais pris le temps de contempler les visages d’adolescentes qui m’ont toujours paru disgracieux : hier soir quel émerveillement de voir ces petites femmes, si appliquées et attentives à la moindre de tes expressions, paroles, gestes du plus petit bout du doigt. Merci d’être pour elles un bel exemple de féminité, par toi elles savent comment bien de vêtir, coiffer et même maquiller sans outrance. »

T- Pour conclure, pourrais-tu nous partager tes citations favorites sur le chant et la beauté?

B: « La voix est la musique de l’âme » et « La beauté est la signature de Dieu ».

Merci Bénédicte pour cet entretien à cœur ouvert! Retrouvez toutes les informations sur le chœur Kaïre Maria ainsi que les dates de leurs futurs concerts en les suivant ici.

Les autres portraits de l’été sont ici, ici, ici, ici et .

Crédit photos: Ensemble Kaïre Maria.

5 réflexions sur “Les portraits de l’été: Bénédicte, chanteuse lyrique et directrice d’un chœur de jeunes filles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s