En pratique: la modestie au quotidien

En pratique la modestie au quotidien.jpg

Je vous parle beaucoup de modestie et de décence sur ce blog, des centaines de photos illustrent mes propos mais je voudrais ici donner des indications plus précises qui vous aideront peut-être lors de vos achats ou du choix de vos vêtements le matin. Nous vivons dans un monde où presque tout est permis, il est donc parfois difficile de trouver des repères pour rester belle et décente en même temps. Vous savez toutes combien il est important que nos vêtements soient le reflet de ce que nous sommes à l’intérieur et nous aident à garder notre pureté et notre féminité intactes (vous pouvez d’ailleurs écouter la conférence que j’ai donnée à ce propos ou en lire le résumé ici). Pudique ne rime pas avec coincée, jolie ne rime pas avec vulgaire: nous pouvons être agréables à regarder et modestes en même temps.

L’Église catholique ne donne pas de règles précises concernant le vêtement féminin, si ce n’est qu’il doit être plein de pudeur, de modestie et de décence. On peut également lire à maintes reprises dans les Saintes Écritures des rappels concernant l’interdiction du port de l’habit masculin par les femmes, des avertissements contre une trop grande coquetterie ou des vêtements portant à l’impureté. La Sainte Vierge nous a également avertis à Fatima que viendront « des modes qui offenseront beaucoup Notre-Seigneur ». Beaucoup de saints et de papes ont prêché pour defender la pudeur et la modestie. Cependant, chacune d’entre nous a sa propre éducation, sa perception personnelle des choses, son caractère, le contexte dans lequel elle évolue, et il nous est parfois difficile de rester objectives sur cette question.

Voilà pourquoi je vous donne ici les règles de base de la décence, m’appuyant sur le bon sens et la prise en compte de notre nature féminine spécifique. En effet, nos vêtements doivent tout d’abord nous protéger des intempéries (chaleur, pluie, froid) mais également protéger du regard des autres ce qui est intime, personnel, réservé à nous ou à notre mari si nous sommes mariées.

  • les vêtements choisis ne doivent pas être transparents (et encore moins laisser voir les sous-vêtements). Si vous choisissez de la dentelle, veillez à ce que ses points soient bien serrés.
  • les vêtements choisis, en haut comme en bas, ne doivent pas être moulants (vos sous-vêtements ne doivent pas être visibles et vos formes – fesses, poitrine – ne doivent pas ressortir ou être collées par vos vêtements).
  • le dos ne doit pas être dénudé, le décolleté dans le dos pas trop échancré (maximum 3 doigts en partant du haut des vertèbres dorsales).
  • les épaules ne doivent pas être découvertes (pas de haut sans manche, de robe à bretelles – qu’elles soient larges ou fines). Toujours prévoir des petites manches (pour l’église on veillera à ce qu’elles descendent jusqu’au coude), ajouter un boléro si besoin ou un gilet en crochet s’il fait chaud.
  • les sous-vêtements ne doivent pas être visibles (en relief par exemple, ou à cause de leur couleur), y compris quand vous êtes assise, que vous vous penchez ou que vous levez les bras.
  • le décolleté devant ne doit pas être trop échancré (maximum 3 doigts en-dessous de l’os de la clavicule, à moduler selon la taille de votre poitrine ainsi que votre morphologie). Vérifiez bien le rendu lorsque vous vous penchez, on ne doit rien voir et même rien deviner.
  • les chemisiers ne doivent pas s’entrouvrir, si besoin mettez un débardeur en-dessous, ou utilisez des petits boutons cachés pour empêcher tout bâillement qui serait à la fois disgracieux et indécent.
  • les genoux doivent être couverts lorsque vous êtes assise (en aucun cas on ne doit voir vos cuisses, ni assise ni debout: attention à la façon dont vous vous asseyez!). Les jupes et robes fendues au-delà du genou sont donc à proscrire.
  • les pantalons, shorts, bermudas et jupes culottes sont à mettre de côté également: ils nient l’essence même de la femme et sont la plupart du temps indécents (ils dévoilent toutes les formes de la femme).
  • les talons doivent être de taille et de forme raisonnable (maximum 8 cm, pas de plateforme devant ni de talons aiguilles interminables).

De façon générale, votre façon de vous habiller mais aussi de vous tenir doit refléter votre féminité et votre dignité. Vos vêtements doivent être décents et modestes dans toutes les positions: assise, debout, penchée, lorsque vous levez les bras (pas de petit ventre qui se voit devant ni de sous-vêtement dévoilé derrière). N’oublions pas non plus de ne pas avoir l’air négligé: adieu les taches, les trous, les habits froissés. Tâchons d’être jolie et propre autant que possible! Enfin, je vous remets le lien de l’article sur la couture pour celles qui auraient besoin d’allonger une jupe, d’ajouter des manches à leur robe ou encore d’ajouter une doublure à un vêtement trop transparent.

Pour aller plus loin, vous pouvez consulter cette rubrique ou me contacter. Vous pouvez aussi vous documenter ici et . Vous n’êtes pas seule sur le chemin de la modestie, il n’est pas toujours facile à prendre mais nous sommes ensemble pour nous encourager à y avancer avec bienveillance.

Crédit photo: Pexels.

2 réflexions sur “En pratique: la modestie au quotidien

  1. Odile Bigorne dit :

    Chère Thérèse, Je viens d’écouter ta conférence….vraiment tu es brillante ; tu as une élocution très agréable, je te félicite. Est-ce que tu lisais, suivais des notes, ou improvisais ? J’aimerais bien lire le livre « la femme éternelle »….pourrais-tu me le prêter STP ? Demain je vais à la médiathèque de Remiremont, je regarderai si je peux l’y trouver. Bisous et peut-être à bientôt. Odile

    Provenance : Courrier pour Windows 10

    ________________________________

    Aimé par 1 personne

  2. femmeapart dit :

    Merci tante Odile! J’avais juste écrit quelques notes (notamment le plan, les citations, les grandes lignes), mais ce sont des sujets que j’ai tellement fouillés et qui me passionnent tant que je suis juste le fil pour être sûre de rester logique et de n’oublier aucune citation ou argument important! Quelques exemples ou comparaisons sont parfois improvisées mais c’est tout 🙂 J’ai mis le livre de côté pour toi, j’arrive le 16 au soir. Merci pour tous les compliments ça me touche beaucoup! Je crois que mes deux années de Master à l’Ircom m’aident beaucoup 🙂 Il faut qu’on se voit pendant mes vacances!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s