Apprendre à dire non poliment

Apprendre à dire non poliment.png

Pour beaucoup de personnes, savoir dire non, ou tout simplement donner son avis à un interlocuteur quel qu’il soit, relève d’un véritable défi. Pourquoi avons-nous parfois tant de mal à dire ce que nous pensons? Sûrement par peur d’être (mal) jugée, de déplaire, ou encore d’offenser. Nous préférons alors mettre de côté nos envies, nos opinions et nos blessures plutôt que de risquer de froisser notre interlocuteur ou entrer en conflit avec lui. Nous choisissons en fait de nous effacer pour éviter la confrontation. Ce genre d’attitude peut provenir d’une timidité excessive, d’un manque de confiance en soi ou encore, tout simplement, d’une attitude complètement passive.

Ne pas savoir s’affirmer ou dire non peut devenir un réel handicap, dans la vie de tous les jours mais aussi en amour ou au travail. C’était mon cas auparavant, et d’ailleurs encore un peu aujourd’hui. Cependant, jour après jour, j’apprends à donner mon avis, à être sincère et à ne pas me laisser manger par les autres, sans pour autant les écraser, être désagréable et passer à l’extrême opposé. C’est un travail sur soi qui demande beaucoup de volonté: il faut bien prendre conscience de l’importance d’être soi-même et de ne pas se mésestimer. C’est ce qui vous permettra de ne pas vous inquiéter outre mesure de la réaction d’autrui afin de garder de saines limites autour de vous.

Voici maintenant quelques clés pour vous aider à dire non, tout en restant polie:

  • soyez honnête et claire. C’est la meilleure politique pour garder de bonnes relations avec votre interlocuteur! Ne mentez pas et restez ferme. Si vous refusez une invitation, par exemple, vous pouvez toujours dire que c’est quelque chose de formidable, mais pas pour vous, tout en ajoutant que vous espérez que d’autres y trouveront du plaisir.
  • faites une contre-proposition. N’hésitez pas à proposer votre aide de la façon qui vous conviendra le mieux ou en donnant de votre temps à un autre moment où vous serez volontiers disponible pour la personne par exemple. Présenter une alternative permet de respecter ses envies et capacités tout en restant charitable envers son prochain.
  • proposez de réfléchir et de répondre plus tard. « Je ne suis pas en mesure de te répondre maintenant, m’accordes-tu un peu de temps pour réfléchir? ». Cela vous permettra de ne pas vous sentir submergée par vos émotions et d’être incapable d’émettre une opinion sincère.
  • ne vous sentez pas obligée de vous justifier. Vous avez le droit de dire non sans donner plus d’explication. « Je suis désolée mais je ne suis pas disponible samedi soir pour venir dîner avec vous ».
  • commencez par exprimer votre gratitude d’avoir été invitée ou prise en considération. Lorsque l’on dit non, on a tendance à culpabiliser. Cette méthode vous permettra d’être plus à l’aise, tout en restant honnête: « je suis heureuse que tu me fasses confiance au point de garder ton chat. Cela compte beaucoup pour moi, parce que je sais à quel point tu tiens à lui. Cependant… ».
  • soyez convaincue et donc convaincante. Que ce soit dans votre voix, votre posture ou votre vocabulaire, sachez rester ferme et ne flanchez pas.
  • formulez un « non » poli et reconnaissant: cela rejoint un peu le point précédent sur la gratitude. « Un tout grand merci pour votre proposition et votre geste, mais je ne peux vraiment y donner suite ». Cela vous évitera de vous sentir ingrate ou méchante de refuser telle ou telle demande.
  • employez la technique du disque rayé. C’est parfois nécessaire avec les personnes par trop instantes. Restez calme et ne lâchez rien! « C’est non ! », « Je suis désolée mais c’est non ! », « Je suis vraiment désolée de refuser mais c’est réellement non ! ».

Voilà quelques techniques pour vous aider à dire non plus facilement, sans pour autant avoir l’impression d’être un monstre. N’oubliez pas que vous ne pouvez pas plaire à tout le monde. Ne vous laissez pas culpabiliser, le plus important est de vous respecter vous-même, de rester fidèle à vos principes et de ne pas négliger ce qui est important pour vous. Vous verrez, à force de vous affirmer petit à petit, notamment en apprenant à dire non lorsque c’est nécessaire, vous allez renforcer votre confiance et votre estime de vous-même.

Alors, êtes-vous prête à vous lancer? Connaissez-vous d’autres techniques pour dire non poliment? Dites-moi tout en commentaire!

Ces articles peuvent également vous intéresser: Être, paraître et avoir confiance en soi et « Être ce que l’on est en vérité, sans complexes ni agressivité »

Crédit photo: Shutterstock.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s