L’élégance au service de la modestie chrétienne

Elégance-modestie.png

Cette conférence a été donnée initialement le 12 février 2019 à Nancy. Vous pouvez écouter l’enregistrement sur YouTube ou lire le résumé ci-dessous! Pardonnez-en le style, c’est un condensé de mes notes et non une retranscription fidèle de mon intervention orale.

Introduction

L’objectif de cette conférence est de vous montrer que modestie ne signifie pas tristesse ou sévérité, et que l’on peut s’habiller décemment tout en étant jolie et rayonnante. Si l’on comprend l’importance et la portée de ce que l’on fait, il est alors beaucoup plus facile de mettre ces principes en pratique au quotidien et de persévérer dans nos efforts malgré l’influence du monde qui nous entoure. Cette citation de Thomas Manson me plaît beaucoup car elle montre que l’on peut vivre la modestie de façon équilibrée et épanouissante:

Thomas Manson

1ère partie : Pourquoi être belle et décente?

A – Témoignage
On dit souvent que « l’habit ne fait pas le moine »: en fait si ! C’est un symbole, un reflet de ce que nous sommes, de nos valeurs et de notre personnalité. Regardez par exemple la préparation que l’on prend le temps de faire pour un entretien d’embauche. Les premières impressions sont cruciales : puis-je faire confiance à cette personne ? Est-elle soignée, créative, timide, originale ? Nos habits en disent beaucoup sur ce que nous sommes. On s’habille également selon nos humeurs. Lorsqu’une femme dit « je n’ai plus rien à me mettre ! » alors que son placard est rempli, c’est tout simplement qu’elle n’y trouve rien qui reflète son humeur du moment et l’image qu’elle souhaite renvoyer au monde qui l’entoure. Il faut prendre conscience de l’importance des symboles et de ce que l’on montre au monde. On ne peut pas dire une chose, faire son contraire, et montrer encore autre chose.
Notre habit est comme un uniforme. Il doit être cohérent avec notre nature profonde et évidemment avec notre foi et notre vocation à la sainteté. Les anglais disent « Dress how you want to be addressed »: habillez-vous de la façon dont vous voulez que l’on vous traite. Pour être respectée je m’habille de façon respectable. À l’heure actuelle on inverse les choses: je me fonds dans la masse et j’imite par honte ou par faiblesse ou pour ne pas me sentir seule. Il faut avoir le courage de ses idées.

B – Importance du beau
La beauté nous parle de Dieu. Il est donc important d’avoir du goût, et de nous entourer (et montrer) des choses qui nous élèvent et élèvent notre prochain. Par sa beauté, la femme peut être un lien vers le ciel, car elle évoque Dieu, comme un beau paysage par exemple. Pensons notamment à toutes ces femmes qui ont été les muses des poètes et des artistes. La beauté (physique et morale) d’une femme peut pousser un homme à s’élever, à avoir une belle attitude. C’est pourquoi elle est presque un devoir. Il ne s’agit pas d’être belle pour attirer l’attention, ou par orgueil, mais pour honorer les dons de Dieu et tirer notre prochain vers le haut. « Dieu par sa beauté attire notre entendement à le contempler et par sa bonté il attire notre volonté à l’aimer » (Saint François de Sales, Traité de l’amour de Dieu).
Mais la beauté doit être intérieure, aussi bien qu’extérieure, bien entendu. Il s’agit de beauté intérieure avant tout, mais aussi de propreté, d’élégance, d’attitude. Faisons attention à notre voix, à pratiquer les vertus chrétiennes, à être douces, etc. Tout entre en jeu et contribue à rendre une femme vraiment belle même si, par nature, elle n’est pas forcément un mannequin. Nous pouvons aussi être attentives à notre façon de nous asseoir, au ton de notre voix, à notre sourire, à rayonner de joie, à être ponctuelle, polie et discrète. La beauté d’une femme inspire le respect, c’est un ensemble.

C – Importance du voile
Pour cette partie, je vous laisse vous référer à cet article et à celui-ci.

 

2ème partie : Comment être belle et décente?

Si l’on sait comment s’y prendre, que l’on connaît les règles du jeu et les écueils à éviter, tout devient facile, rapide et s’habiller de façon décente devient un plaisir. J’ai moi-même eu un parcours spécial concernant les vêtements: je portais autrefois beaucoup de pantalons et de choses moulantes ou juste au-dessus du genou. C’est en changeant de paroisse que j’ai une un déclic à ce sujet. Je sentais que je devais changer certaines choses, même si je ne comprenais pas encore forcément complètement pourquoi. Petit à petit, je me suis intéressée au rôle de la femme, à l’importance de chaque geste et de chaque choix. J’ai maintenant moins peur d’être moi-même et de montrer ma foi.

A – Être dans le monde sans être du monde
Inutile de se ridiculiser en s’habillant avec des habits trouvés dans des brocantes, cela serait contreproductif. Aujourd’hui, on semblerait déguisée si l’on sortait habillée comme il y a 100 ans, avec un chapeau et de longues robes. Ces usages sont tombés en désuétude et pour le moment il serait ridicule de les appliquer à tout prix. Mais il y a des limites à respecter et certaines règles ne changeront jamais car elles relèvent du bons sens en ce qui concerne la pudeur. Pour savoir comment pratiquer la modestie au quotidien, cliquez ici. Ces limites permettent aussi de canaliser notre nature humaine blessée par le péché originel, qui cherche toujours à transgresser les interdits et à dépasser les limites. Et d’autant plus en tant que femmes qui sommes davantage portées à la séduction, à la sensualité, c’est notre nature qui est faite ainsi et il faut donc être très prudentes et strictes sur ces limites.
Entre mode et modestie, il faut trouver l’équilibre. Le problème à l’heure actuelle lorsque l’on parle de l’habillement féminin est que l’on veut que la femme fasse ce qu’elle veut, s’habille comme un homme ou comme une femme de mauvaise vie, ou on veut qu’elle s’habille comme une grand-mère ou une religieuse. Il y a un juste milieu ! « Vos robes doivent être suffisamment cintrées pour que l’on voit que vous êtes une femme et suffisamment lâches pour que l’on sache que vous êtes une dame ». Modeste ne signifie pas coincée, et jolie ne signifie pas vulgaire. On peut être à la mode dans le sens s’habiller avec des habits modernes, dans le style de notre époque, sans renoncer à nos valeurs et à notre vertu. La mode est importante malgré tout car elle un vecteur de lien social, elle donne un sentiment d’appartenance à un groupe et l’Homme est un animal social qui a besoin de cela. Mais il ne faut évidemment pas suivre les modes indécentes ou qui offensent Notre-Seigneur comme le disait la Sainte Vierge à Fatima.

B – Applications concrètes
Dans cette partie, j’ai parlé des différents types de morphologie, des palettes de couleur, du style, des faux-pas à éviter et de petites astuces pour avoir un style irréprochable. Je vous laisse cliquer sur les liens pour en savoir plus!
Mais par où commencer? Il faut déjà comprendre votre silhouette et votre morphologie. Il s’agit de partir de ce que vous avez, de ce que vous êtes, et ensuite voir ce qui doit être changé, mis de côté, ou simplement amélioré. Faites du tri dans vos placards! Vous n’avez pas beaucoup de moyens? Améliorez déjà ce que vous avez (vous trouverez de l’inspiration ici). Vous pouvez aussi trouver beaucoup de choses sur ce vide-dressing en ligne. Essayez d’investir peu mais bien.Côté beauté, vous trouverez ici plein d’idées pour sublimer votre beauté au naturel.

C – Quel avenir pour la modestie?
Il faut voir les possibilités au lieu de se cantonner aux limites. Ayez le courage de vos idées et acceptez votre propre beauté, chacune est différente. Soyez vous-même, faites des essais, lancez-vous, demandez conseil, mais surtout habillez-vous d’une façon qui nous ressemble. « Il vaut mieux être détestée pour ce que vous êtes, qu’être aimée pour ce que vous n’êtes pas » (A. Gide). « Soyez vous-même, les autres sont déjà pris » (O. Wilde).
La modestie gagne vraiment à être comprise et connue. C’est un peu ce que j’essaie de faire avec le blog. Serrons-nous les coudes, créons une communauté qui s’influence et qui s’entraide pour aller vers le haut. N’hésitons pas à nous inspirer de ceux qui nous entourent et ont de bonnes idées, notamment les célébrités. Tout est plus facile quand on se sent nombreuses, aidées, soutenues.

Célébrités

Conclusion

On peut être belle, intelligente, courageuse tout en restant fidèle à notre vocation telle que voulue par Dieu, quel que soit notre état (mariée, religieuse…). Prenons conscience que chaque acte a son importance, le fait de s’habiller aussi. Quoi que le monde nous dise aujourd’hui, on peut être une femme belle, vertueuse, épanouie tout en respectant notre vocation et en préservant notre identité féminine. Sachons rayonner notre beauté intérieure!

Modestie

Retrouvez les ouvrages de référence dans la bibliographie.

Crédit photo: Julia Engel, Mademoiselle Grenade, Daphné Moreau, Courtney Toliver, Pink Blush Maternity, Kensington Royal, Casa Real.

2 réflexions sur “L’élégance au service de la modestie chrétienne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s