Sans élégance de cœur, il n’y a pas d’élégance

Elegance de coeur.png

On pourrait dire la même chose de la modestie: si elle n’est qu’extérieure ou vestimentaire du moins, alors elle n’est pas réelle. Je vous parle souvent sur le blog de modestie, de pudeur et de décence. Femme à part traitant surtout du sujet des vêtements, l’on pourrait croire de premier abord que tout ce qui compte pour être une femme modeste, c’est de faire attention à la longueur de ses jupes et de ne porter que des cols roulés. Je vais peut-être vous décevoir, mais ce n’est évidemment pas suffisant. Sans élégance de cœur, il n’y a pas d’élégance, et c’est la même chose pour la modestie. Mais comment faire pour accorder intérieur et extérieur, tout en vivant pleinement ce que l’on montre au monde à travers nos vêtements? C’est à cette question que je vais tenter de répondre dans cet article.

Je vous le disais ici, les premières impressions sont très importantes, et nous exprimons, volontairement ou pas, beaucoup de choses à travers notre manière de nous vêtir. S’habiller de façon modeste est déjà un très grand pas dans la vertu et le respect de notre féminité, mais cette démarche doit aller de pair avec une vraie conversion intérieure. Mais comment intérioriser la modestie? Comment la pratiquer au plus profond de notre âme? Revenons peut-être d’abord sur la définition de l’adjectif « modeste »: modéré, mesuré; calme, doux, tempéré; honnête; réservé, discret; vertueux. Nous voyons bien ici que la modestie peut évidemment se pratiquer en dehors du domaine vestimentaire et que toute femme devrait s’attacher à assimiler les vertus qui en découlent.

La modestie suppose donc d’abord une certaine droiture et de l’honnêteté. Une personne modeste n’est pas hypocrite et ne connaît pas les faux-semblants. Elle s’attache au contraire à être dans la vérité, la bonne foi et à garder une conscience droite. Elle cherche donc le Vrai, le Beau et le Bien dans tous les domaines de sa vie, au quotidien. Elle cultive les vertus et s’efforce de s’améliorer jour après jour, même si parfois cela lui coûte. Nous vivons dans un monde qui nous pousse à être égoïste, indépendante, à chercher notre propre plaisir sans penser aux autres, ce qui nous éloigne bien souvent de la vertu, de la générosité et du don de soi.

La modestie suppose ensuite de la discrétion et de l’humilité. Sachons donc rester délicates et sobres. Gardons les secrets qui nous sont confiés. Refrénons nos rires un peu trop clinquants et nos bavardages inutiles. Cela demande parfois beaucoup d’accepter de passer inaperçue ou de prendre moins de place dans une conversation, mais c’est le chemin vers une véritable modestie de cœur. Laissons un peu de place aux autres, sans pour autant nous écraser plus bas que terre. Je vous l’avais déjà citée dans un autre article, mais je vous remets ici cette phrase de Germaine Tillon, car je la trouve très à-propos: « Elle ne posait jamais de question. Tout ce qu’elle avait appris lui avait été confié spontanément dans la vérité et la bienveillance d’une relation amicale et réciproque » .

La modestie c’est enfin beaucoup de douceur et de bienveillance envers autrui. Lorsque l’on devient plus humble et plus généreuse, alors nos pensées seront davantage tournées vers autrui. Cela ne veut pas dire que nous n’avons pas le droit d’exprimer nos opinions, de ne pas être d’accord avec notre interlocuteur ou même de lui faire des reproches. Il s’agit simplement de savoir mettre les formes, rester calme, essayer de comprendre la position d’autrui avant de monter sur nos grands chevaux. Et, lorsque cela est nécessaire, nous exprimer avec le plus de justesse et d’adéquation possible.

Être modeste ne signifie pas être insipide, lâche ou encore trop sévère. C’est tout simplement avoir cette réserve qui nous permet d’avoir plus d’impact par une attitude constante, sage et confiante, car elle nous fait avancer sur le droit chemin, celui du Vrai, du Beau et du Bien. Et vous, que vous inspire la modestie? Comment la pratiquez-vous au quotidien? Dites-moi tout en commentaire pour que nous puissions toutes nous faire grandir dans cette voie!

Ces articles peuvent également vous intéresser: « Une tenue décente est la plus belle parure à la beauté » et Pudeur & beauté: pratiquer volontairement et librement la modestie.

Crédit photo: Pexels.

2 réflexions sur “Sans élégance de cœur, il n’y a pas d’élégance

  1. Moi, Immigrée dit :

    Très belle pensée! Etre humble et réservé est un signe de maitrise de soi et d’équilibre, en effet. Une bonne fondation pour vivre sainement avec son environnement.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s