Femmes, soyons les gardiennes et les ambassadrices de la beauté (1/2)

Beauté1.png

Leah Darrow est une américaine née dans une famille catholique et éduquée comme telle. Cependant, au fur et à mesure des années, elle s’éloigne de la religion, ne la pratique plus tellement et commence à faire des choix qui vont mettre son âme en danger. Elle décide notamment de devenir mannequin, et participe même au concours « America’s Next Top Model ». Pour elle, le plus important est clairement son apparence, et c’est le regard et le jugement du monde qui la fait se sentir vivante et aimée. Du moins c’est ce qu’elle croyait jusqu’à ce qu’elle entende, dans les coulisses d’une séance photo, la voix du Seigneur qui lui disait: « Je t’ai créée pour plus que cela ». À travers ce livre, elle nous raconte son expérience et son cheminement, tout en nous donnant de précieux conseils à propos de la beauté. Plutôt que de faire un résumé de son ouvrage, je me propose aujourd’hui de vous livrer les idées qui m’ont le plus marquée.

Après avoir rappelé que nous avons toutes un besoin urgent d’être aimées et admirées, l’auteur nous rappelle que la définition de la beauté selon le monde est loin d’être la bonne. Lorsque l’on parle de beauté à l’heure actuelle, l’on pense souvent à quelque chose d’extérieur: mode, taille de vêtement, maquillage, physique, cheveux, peu importe. Et le monde nous vend donc une quantité incalculable de produits pour nous rendre « belles » selon sa définition: produits anti-rides, anti-acné, régimes miracles, anti-cernes,, etc. D’ailleurs, ce sont les marques de cosmétique qui vous trouvent des problèmes et des défauts que vous ne pensiez même pas avoir. Nous sommes considérées comme de simples portants, de vulgaires cintres, à plus forte raison dans le milieu du mannequinat ou de la mode. Dans les publicités, les femmes sont reléguées au rang d’objets que l’on essaie de rendre les plus attractifs possible par mille artifices. Aucune profondeur, aucune réflexion: tout est dans l’apparence. Comme le dit Leah, « il n’est pas intrinsèquement mauvais de se maquiller ou de faire une mise en plis. Mais nous devons comprendre que toutes ces choses doivent simplement servir à mettre en valeur une beauté qui est déjà là. Nous sommes nées avec. Il est peut-être temps de nous en rendre compte ».

L’industrie de la mode et de la beauté est construite sur vos insécurités, et sur l’idée que la meilleure contribution que la femme puisse apporter au monde, c’est son apparence. Leah Darrow cite notamment beaucoup de chiffres à propos de l’argent dépensé annuellement par les américaines dans les produits de beauté et cela donne le vertige! Pour continuer à gagner de l’argent, ils mettent sous vos yeux vos défauts (même si vous viviez bien avec) ou vous en inventent de nouveaux. Et tout cela coûte cher, sans compter les dommages que tous ces produits remplis de « cochonneries » peuvent faire à votre peau et à votre corps (notamment les perturbateurs endocriniens). Tâchons de nous rappeler avec Édith Stein, que « le monde n’a pas besoin de ce que les femmes ont, mais de ce que les femmes sont ». Ne tombons pas dans le piège du monde qui veut nous faire croire que la beauté est uniquement temporaire, physique et peut s’acheter. Plus nous croyons à cela, plus nous oublions la beauté qui a de la valeur aux yeux de Dieu: la charité, la gratitude, le pardon, l’aide aux pauvres, à ceux qui sont seuls et à ceux qui sont dans le besoin ou oubliés de tous.

Le monde nous fait croire que nous sommes uniquement l’addition de nos attributs physiques et de la façon dont nous pouvons satisfaire les personnes qui nous entourent. Mais ce n’est pas le cas. Dieu ne nous a pas fait pour la consommation publique et le consumérisme. Le monde nous fait croire que nous ne sommes pas assez: pas assez grande, pas assez fine, pas assez jeune. Cela nous pousse à être anxieuses, à avoir peu d’estime de nous-mêmes, à avoir une vision très biaisée de notre propre corps. « Laissez-moi vous dire la vérité: vous êtes assez. Vous êtes plus qu’assez. Dieu vous a créée, et il l’a bien fait. Vous êtes plus qu’un corps, vous êtes un corps et une âme. (…) Non seulement vous a-t-il créée, mais en plus il continue de veiller sur vous et de se soucier de vous chaque jour. Il connaît le nombre de cheveux sur votre tête (Saint Luc) ».

Notre ancienne mannequin américaine nous livre ensuite quelques réflexions autour de l’amour, car, comme elle le dit très justement, amour et beauté sont très liés et s’influencent mutuellement. Selon le monde, l’amour est quelque chose de purement physique, et Leah le croyait aussi. C’est un peu comme la beauté, cela peut s’acheter, se garder quelque temps puis être jeté, avant de ne recommencer encore et encore. Avant de s’engager dans une relation amoureuse avec un homme, elle ne cherchait que sa beauté extérieure. Savoir s’il avait un bon cœur oui quels étaient ses plans pour l’avenir ne l’intéressait pas tellement. Elle-même, à travers sa beauté et la façon dont elle se présentait au monde, semblait dire « je suis disponible pour cette émotion passagère qu’est l’amour ». Or, aimer, selon le plan de Dieu, c’est vouloir le bien de l’autre. Et c’est uniquement cette forme d’amour qui permet de ne pas se sentir seule, de comprendre que l’on a de la valeur et de pouvoir se regarder sans peur dans le miroir.

Leah

Si vous souhaitez lire l’ouvrage complet (en anglais) de Leah Darrow, vous pouvez vous le procurer ici. En commandant ce livre sur Amazon et à partir de mon site, vous me permettez de toucher une modeste commission, sans pour autant payer plus cher, et ainsi de financer la maintenance et la mise à jour de ce site 🙂 Merci d’avance 😉

Ces articles peuvent également vous intéresser: « Être belle, c’est d’abord être soi » et La beauté de la femme dans la Bible en 10 citations.

Crédit photo: Pexels.

5 réflexions sur “Femmes, soyons les gardiennes et les ambassadrices de la beauté (1/2)

  1. Domdom88 dit :

    Merci Thérèse pour ce beau partage … mais malheureusement je ne maîtrise pas assez l’anglais por pouvoir le lire !
    A quand une traduction en français ?? 😉

    Aimé par 1 personne

  2. femmeapart dit :

    Avec plaisir 🙂 Oui, c’est le problème, il y a plein de livres passionnants sur tous ces sujets mais qui n’ont jamais été traduits! Il faudra se contenter de mes résumés 😉

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s