Les portraits de l’été: Anne-Aymone, conseillère en image

AA.png

J’ai eu la joie de rencontrer Anne-Aymone il y a quelques semaines autour d’un café, et je voulais partager ce bon moment avec vous toutes. Cette trentenaire pétillante se met réellement au service des femmes, pour les aider à se sentir bien avec elles-mêmes et donc bien avec le monde. Sa réflexion sur la femme va bien au-delà de la morphologie et des apparences. Je la laisse se présenter à vous sans plus attendre 🙂

Thérèse – Peux-tu te présenter aux lectrices en quelques mots?

Anne-Aymone: Je m’appelle Anne-Aymone Belliard, j’ai 32 ans et je suis originaire de Rouen. Après mon bac, je suis venue à Paris pour commencer mes études. J’étais attirée par le journalisme et j’aimais la réflexion donc j’ai commencé par faire une licence de philosophie à l’IPC (Institut de Philosophie Comparée). De nature empathique et relationnelle, je voulais travailler dans un métier avec du contact humain, je me suis donc dirigée vers un master 1 de RH avec une formule 6 mois de cours et 6 mois de stage. J’ai réalisé ce dernier dans une filiale d’AXA et c’est durant ce stage que j’ai découvert un autre métier, la communication. J’avais très envie d’avoir également cette compétence, j’ai donc décidé de faire un master 2 en RH et Communication. J’ai ensuite décroché mon premier CDI chez Bouygues Construction en tant que Responsable Édition au service Communication. Puis l’âge fatidique des 30 ans est arrivé 😁 avec son lot de questionnements et j’ai réalisé que la vie que j’avais alors ne me plaisait pas suffisamment. Je ne voulais pas passer ma vie chez Bouygues Construction ni même dans une autre entreprise, j’avais envie de développer un projet plus personnel et de faire confiance à mes désirs profonds !

T. – Pourquoi ce changement d’orientation, et pourquoi avoir choisi le conseil en image?

A. J’ai décidé de changer d’orientation car je n’étais pas assez comblée par ce que je faisais chez Bouygues et par ma vie globalement. Sur le papier c’était nickel, mais en réalité je n’étais pas à ma place et j’avais le sentiment de ne pas tout donner dans mon travail, ce qui était très frustrant. Je suis finalement partie de Bouygues avec l’envie de revenir à un domaine qui m’avait toujours plu et fait rêver, la mode, le style, la féminité, la beauté… Cela s’est concrétisé au début par un retour à la matière. J’avais envie de toucher des choses réelles, tangibles. J’ai commencé à chiner des « belles matières » un peu partout dans des vide-dressing, braderies, brocantes… et à prendre des cours de couture pour les reprendre parfois car j’aime beaucoup l’idée de faire du neuf avec de l’ancien. J’ai commencé à organiser des ventes éphémères et c’est lors de ces ventes que je me suis rendu compte que je pouvais faire autre chose en plus de la vente, conseiller les clientes. En effet, comme les ventes avaient lieu dans des endroits intimes, les filles ont commencé à me poser des questions : « est-ce que cette couleur me va bien au teint ? est-ce que cette longueur de jupe est adaptée à ma morphologie ? etc… ». Je me suis rendu compte que j’aimais beaucoup conseiller sur la partie style et image et que ce rôle de conseil faisait écho à ma formation de RH. J’ai donc fait une formation intensive pendant 4 mois à l’IDRI (Institut de Relooking International).

T. – Selon toi, quelles sont les qualités les plus importantes à avoir dans ce métier?

A. Dans ce métier, je pense qu’il faut aimer le contact humain, savoir écouter activement l’autre, avoir une intelligence relationnelle qui permette de comprendre rapidement une situation (contexte, enjeux). Il faut bien sûr être passionné par le sujet de l’image et du style et avoir une envie forte d’aider les autres avec délicatesse et douceur mais aussi avec dynamisme et pragmatisme.

2019 03 14_0058_modifié-1

T. – Quels types de femmes rencontres-tu le plus souvent lors de tes sessions de conseil?

Pour l’instant, je rencontre des femmes qui ont envie de mieux se connaître, d’avancer aussi dans leur vie personnelle et qui sentent que leur image n’est pas en adéquation avec ce qu’elles sont en réalité.

T. – En quoi le conseil en image peut-il aider une femme? Est-ce que cela va au-delà de l’appréciation physique de soi-même?

A. Le conseil en image peut aider les femmes dans la mesure où elles vont apprendre à bien se connaitre physiquement et donc à savoir ce qui les met vraiment bien en valeur. Par exemple, découvrir les couleurs qui vous vont le mieux au visage et que vous utiliserez pour vos vêtements et les accessoires mais aussi pour la coiffure (dans le cas d’une coloration) et le maquillage (blush, fard à paupières, rouge à lèvres). C’est aussi connaître la forme de votre visage pour savoir quelle coupe de cheveux vous mettra le plus en valeur, et enfin quelle est votre morphologie pour choisir les coupes et les matières de vêtements qui avantageront votre silhouette… Tout ceci participe au fait d’avoir une bonne appréciation de vous-même, appréciation qui sera totale si votre image extérieure reflète ce qui vous habite à l’intérieur.

2019 03 14_0022

T. – Quelles sont, selon toi, les clés pour (re)gagner de la confiance en soi?

A. Pour retrouver de la confiance en soi, il faut se donner la priorité et prendre du temps pour savoir où nous en sommes dans notre vie et ce que nous voulons. La confiance en soi est très liée au fait de se découvrir et de s’accepter comme un être unique, singulier, différent. Or, nous sommes souvent tentés de nous comparer, de se considérer par rapport aux autres. Chaque être a une beauté à dévoiler, un projet, un message. Ensuite pour que la confiance en soi soit totale, il faut que cette singularité se voit à l’extérieur, c’est le travail du conseil en image. « Se sentir unifié » est le secret de la confiance en soi pour moi, ce que vous êtes en réalité et ce que vous donnez à voir est la même chose.

T. – Si tu devais donner un conseil à toutes les femmes qui vont te lire pour les aider à être des femmes épanouies et heureuses dans leur féminité, quel serait-il?

A. Je leur dirai de prendre le temps pour se poser la question : quelle femme veux-tu être ? Cette réponse est uniquement en vous et il faut parfois du temps et du silence pour la découvrir. Acceptez-vous comme vous êtes, soyez dans le présent, faites ce qu’il faut pour vivre vos rêves. N’ayez pas peur d’être une femme avec vos idées, votre sensibilité propre, différente et tellement complémentaire de celle de l’homme. Connaissez-vous bien et montrez extérieurement que vous êtes des femmes, allez-y à fond !! 😀

T. – Pour conclure, pourrais-tu partager avec nous ta citation favorite?

A. J’en ai deux 😉  La première est de Socrate qui nous dit « connais-toi toi-même » et la deuxième de Coco Chanel « la beauté doit commencer dans le cœur et l’âme sinon les cosmétiques sont inutiles ».

Pour mieux connaître Anne-Aymone ou prendre contact avec elle, vous pouvez consulter son site internet ou sa page Facebook. Sur son compte Instagram, vous pourrez découvrir sa sélection de belles matières chinées spécialement pour vous ! Soie, cachemire, lin… Du beau, du vrai !

N’hésitez pas à vous procurer cet ouvrage qui vous aidera à déterminer plus facilement votre style:

Coach nouveau loook

Ces articles peuvent également vous intéresser: Les portraits de l’été: Bénédicte, animatrice d’ateliers féminité & couleurs et Comment définir facilement son propre style?.

Crédit photos: Anne-Aymone Belliard.

Une réflexion sur “Les portraits de l’été: Anne-Aymone, conseillère en image

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s