« Le mari est la tête, la femme est le cœur »

Mari tete femme coeur

Je vous ai déjà parlé à plusieurs reprises de la soumission de la femme, notamment ici et . C’est un sujet qui fait souvent polémique, car le terme en lui-même est très souvent mal compris et donc mal vécu ou alors complètement rejeté. Pourtant, plus on étudie les textes bibliques, ceux de l’Église et l’enseignement des saints, plus on se rend compte que cette parole de l’épître de Saint Paul qui hérisse le poil de tant de personnes lors des messes de mariage, se base, en grande partie, sur la nature de l’homme et celle de la femme, ainsi que sur les différences qui existent entre les deux sexes. Dans cet article, je me base sur mes différentes lectures, spécialement celle du livre de Monseigneur Fulton Sheen intitulé Mariés devant Dieu. N’hésitez pas à vous procurer cet ouvrage pour approfondir la théologie du mariage enseignée par l’Église, de façon très pratique.

C’est le pape Pie XI qui l’écrivait dans son encyclique sur le mariage, Casti Connubii (publiée le 31 décembre 1930) : « Si, en effet, le mari est la tête, la femme est le cœur, et, comme le premier possède la primauté du gouvernement, celle-ci peut et doit revendiquer comme sienne cette primauté de l’amour ». Si chacun sait rester à sa place et ne pas abuser de sa position, alors le mariage est harmonieux et sanctifie les époux. Monseigneur Fulton Sheen développe ainsi ce passage de l’encyclique: « Quand le mari et la femme vivent leur mariage comme un reflet du prototype divin, leurs relations mutuelles deviennent une source de mérites. Ils sauvent leurs âmes par leur union mutuelle ». L’homme ne doit pas écraser ce que Dieu lui a confié, il doit lui-même rester soumis au Christ pour ne pas abuser de sa position. « L’Écriture Sainte ne dit jamais, à propos de ce mystère, que les femmes doivent aimer leurs maris, quoique les maris soient tenus d’aimer leurs femmes. Mais plutôt, les femmes doivent être soumises à leurs maris. Ceci n’implique aucune servilité, car il y a le symbole parallèle: le Christ aime l’Église, mais c’est à l’Église d’être soumise au Christ. Une fois de plus, Saint Paul part du divin pour arriver aux noces humaines, et non pas de l’homme pour parvenir au divin ».

Il ne faut pas chercher à opposer l’homme et la femme comme on opposerait le rôle de la tête et du cœur dans le corps humain. Homme et femme sont complémentaires, et si chacun reste à sa place, leur relation est alors harmonieuse, même si le péché originel rend les choses plus difficiles. « Les différences de caractère entre l’homme et la femme trouvent leur origine dans la création: « Il les créa mâle et femelle » (Genèse, V, 2). L’homme fut créé par Dieu et, à partir de l’homme, Dieu a créé la femme. (…) L’homme, qui vient directement de Dieu, a l’initiative, la puissance, l’origine; la femme, qui vient de Dieu par l’extase de l’homme, a l’intuition, la réponse, l’acceptation, la soumission et la coopération. L’homme vit plus dans le monde extérieur, parce qu’il a été fait de la terre et qu’il en est plus proche; sa mission est de la gouverner et de la soumettre; la femme vit plus dans le monde intérieur, parce qu’elle a été créée à partir d’une vie intérieure, humaine ».

Psychologiquement, l’homme est généralement plus raisonnable et la femme plus intuitive. C’est simplement une tendance, bien évidemment: ils ont une intelligence différente qui n’arrive pas à ses conclusions de la même façon. De par son côté plus sensible, plus empathique et plus réceptif à l’autre, la femme a la capacité de pressentir certaines choses sans forcément avoir un raisonnement à faire. Nous devinons plus facilement ce qu’il faut faire, ce que l’autre attend de nous, comment régler telle situation au quotidien etc. La psychologie de l’homme le prédispose davantage à être l’autorité, le chef de famille Ses hormones également: la production de testostérone entraîne une prévalence de l’hémisphère cérébral droit dont la fonction est de favoriser le mode synthétique, l’inventivité instrumentale, les relations spatiales (vs. le mode analytique de la pensée, le langage, le souci du détail). De plus, la testostérone développe également son ossature et sa musculature. Par conséquent, il a un jugement plus général et une force plus grande, prédispositions nécessaires au chef et protecteur de la famille, prêt à sacrifier sa vie s’il le faut pour sauver celle des siens. « Dieu créa la femme pour l’homme, afin qu’elle fût sa compagne. « Il n’est pas bon que l’homme soit seul; je lui ferai une aide semblable à lui » (Genèse, II, 18). La création divine en deux sexes apparaît ici comme un élément essentiel du point de vue de la société. Une aide ne signifie pas une infériorité servile, mais que leurs différences se complètent les unes les autres, comme un violon et un archet se complètent ».

Dieu fait bien les choses (oui, c’est un peu un pléonasme!), l’homme et la femme se complètent et s’enrichissent mutuellement, en vue de leur sanctification propre et en vue du Bien Commun. Si chacun sait rester à sa place, sous l’autorité du Christ, et sans user de ses prérogatives à des fins égoïstes, alors le mariage sera fécond. Encore faut-il que chacun accepte son rôle et les sacrifices qui y sont attachés. N’hésitez pas à vous procurer l’ouvrage de Monseigneur Fulton Sheen pour approfondir votre réflexion sur tous ces sujets, je vous mets le lien ci-dessous 🙂

maries-devant-dieu

Si vous souhaitez lire en entier l’ouvrage de Monseigneur Futon Sheen, vous pouvez vous le procurer ici. En commandant ce livre sur Livres en famille et à partir de mon site, vous me permettez de toucher une modeste commission, sans pour autant payer plus cher, et ainsi de financer la maintenance et la mise à jour de ce site 🙂 Merci d’avance 🙂

Ces articles peuvent également vous intéresser: Épouse-la et meurs pour elle et Hommes et femmes peuvent-ils s’entendre?.

Crédit photo: Pexels.

5 réflexions sur “« Le mari est la tête, la femme est le cœur »

  1. NYBeautycare dit :

    je suis d’accord avec toi lorsque tu dis que l’homme et la femme doivent se compléter mais cela dépend des caractères de chacun. Si la femme est de nature soumise te que son homme veut être le mâle dominant, pourquoi pas. Cependant moi par exemple je ne suis pas de nature soumise, j’aime obtenir les choses de moi même et ce serait difficile pour moi de ma laisser dicter ma voie par quelqu’un d’autre même si c’est un mari.
    Donc moi je trouve que ce que tu dis n’est vrai que dans certains cas. Et puis il ne faut pas oublier qu’il y’a des hommes soumis aussi, qui sont incapables de prendre des initiatives, j’en ai rencontrés.
    Enfin, il ne faut pas oublier les choses les plus importantes selon moi: le respect et l’amour et l’amour. Quelque soit le caractère de l’homme ou de la femme (soumise ou pas), s’il n y a pas ça, c’est foutu d’avance.

    J'aime

  2. femmeapart dit :

    Certaines femmes ont plus de caractère que d’autres, c’est certain. Mais cela n’empêche absolument pas d’être soumise à son mari et de ne reconnaître comme l’autorité du foyer. Cela ne veut pas dire que la femme est une esclave ou ne prend aucune décision! Il s’agit de respect mutuel, je suis d’accord, d’amour aussi, de compromis, de bon sens, mais, en définitive, c’est l’homme qui est le chef de la famille. Je connais beaucoup de femmes à fort caractère qui savent ce qu’elles veulent (et qui savent le dire) et cela n’empêche pas de discuter avec leur mari, et, au besoin, de respecter son autorité et ses décisions.

    Aimé par 1 personne

  3. S dit :

    La foi en Christ nous renouvelle y compris nos caractères. J’étais aussi une « dominante » jusqu’à que Dieu me donne SA définition de la soumission (qui n’est pas du tout celle du monde, qui rime souvent avec abus, et domination abusive) et je me penche sur l’histoire de jezabel, qui a voulu « prendre les devants ». Ne nous laissons pas aller aux désirs de la chair qui sont contraires à ceux de l’esprit…

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s