Faire aimer la modestie à nos adolescentes: c’est possible!

Ado.png

Pourquoi « nos »? Car nous sommes toutes plus ou moins concernées par ce sujet. Que ce soit nos filles, nos sœurs, nos amies, nos nièces, nos petite-filles, les enfants de nos amies, nous avons toutes dans notre entourage plus ou moins proche, des adolescentes qui se cherchent sur tous les sujets, y compris celui de l’habillement. Cette période de la vie qui oscille généralement entre 13 et 16 ans, est assez ingrate: l’enfant est de plus en plus indépendant voire conflictuel et il ne sait pas trop où il en est. Cette quête d’identité le pousse parfois à rejeter les conseils de ses parents et surtout à « tester » de nouvelles choses pour repousser ses limites. Dans le domaine vestimentaire, cela se traduit souvent par un rejet plus ou moins fort des valeurs reçues (modestie, élégance, harmonie), un désir de transgresser les limites (manque de pudeur et de décence) et les normes de beauté (vêtements troués ou déchirés, couleurs criardes, associations douteuses). Comment faire pour aider ces adolescentes à se trouver belles et bien intégrées socialement, tout en les encourageant à rester pudiques et modestes? J’essaie de vous donner quelques éléments de réponse dans cet article.

La meilleure façon d’avoir son mot à dire dans la façon de s’habiller d’une adolescente est de vous y intéresser. Savoir parler ouvertement de ces choses-là, sans pour autant devenir lourde ou intrusive, permet d’instaurer un dialogue fluide et confiant. Une bonne façon de commencer peut être d’aider la personne concernée à mieux se connaître. Selon son âge, vous pouvez l’aider à déterminer sa morphologie ainsi que les couleurs qui lui vont le mieux. Vous pouvez vous aider des articles du blog, ou participer à des ateliers dédiés, encadrés par des professionnels (vous pouvez par exemple contacter Bénédicte, je la recommande sans hésiter!). Ce sont des moments à la fois amusants, pleins de convivialité et de découvertes. Savoir ce qui nous va et connaître sa silhouette permet de se sentir mieux dans sa peau et ainsi de mieux se mettre en valeur.

Car modeste ne signifie pas coincée. Décence ne signifie pas tristesse. Il faut présenter ces beaux idéaux positivement! C’est ce que j’essaie de faire à travers ce blog, en montrant que l’on peut être jolie sans être vulgaire, et pudique tout en restant épanouie. La modestie n’est pas là pour rendre une personne laide: elle révèle la dignité de la personne humaine. Apprenons à nos adolescentes à être rayonnantes et bien dans leur peau! Aidons-les à mieux comprendre les mécanismes de la mode (notamment la surconsommation) et discerner comment y choisir ce qui est bon et mettre de côté ce qui ne vaut pas le coup. Vous pouvez notamment vous inspirer de cet article. Aidez-les à faire du tri dans ce qu’on leur propose aujourd’hui et à se construire une vraie personnalité en terme de style. Cette approche sera certainement plus efficace que de leur interdire complètement d’être à la mode ou de leur acheter des vêtements de style 1900 dans les brocantes 😉 En un mot, donnez envie, que ce soit par de belles images ou par votre propre exemple d’ailleurs.

L’un des points cruciaux au sujet de nos adolescentes reste encore de leur expliquer les choses, afin qu’elles comprennent pourquoi certaines règles sont importantes et non négociables en matière vestimentaire. Lorsque l’on comprend la raison de nos actes et de nos gestes, il devient plus facile de se les approprier et de les pratiquer au quotidien. Vous avez l’impression que vos adolescentes ne vous écoutent pas? Rassurez-vous, elles vous entendent, et ce que vous dites reste toujours écrit quelque part, je peux moi-même en témoigner 😉 Expliquez-leur le symbole reflété par nos vêtements, l’importance des premières impressions, le rôle de la beauté, le rapport entre vocation féminine et tenue vestimentaire. Sachez leur (re)parler des dangers de la vanité, de l’orgueil, du repli sur soi.

Pour conclure, je dirais qu’il faut parfois savoir lâcher du lest sur ce qui n’est pas crucial: un petit manque de goût, une robe qui arrive au niveau des genoux au lieu de les couvrir complètement, un accessoire un peu extravagant ou un style de chaussures peu élégant. Cela permettra de ne pas trop tendre la corde et de leur laisser le minimum de liberté dont elles ont besoin pour se construire (eh oui, c’est en faisant des erreurs que l’on apprend!). C’est notamment important quand elles portent un uniforme toute la semaine. Bien entendu, tous les conseils prodigués seront plus ou moins faciles à appliquer selon les adolescentes et selon les groupes sociaux dans lesquels elles évoluent, je pense notamment à leur école ou à leurs activités extra-scolaires. Cependant je crois que nous avons quelques outils et armes à disposition, ne baissons pas les bras trop vite! Ce blog peut également être une bonne façon de les aider à se trouver un style et à voir les choses d’une manière plus positive.

Ces articles peuvent également vous intéresser: De l’éducation des jeunes filles: avoir une volonté qui tend vers le Bien et « Être ce que l’on est en vérité, sans complexes ni agressivité ».

Crédit photo: Pexels.

13 réflexions sur “Faire aimer la modestie à nos adolescentes: c’est possible!

  1. Amaëlle dit :

    Merci pour cet article ! La première chose à faire me semble-t-il, est de passer du temps à faire le point de ce qu’elles ont. En effet leurs corps changent vite à cet âge-là, et elles sont parfois persuadées que tel vêtement ne leur va pas encore, sans voir que tel autre ne leur va plus du tout !

    Leurs goûts changent aussi, en moins bien ou en mieux. Elles sont influencées par leurs amies, plus ou moins consciemment, et c’est normal. Les faire parler de ce qu’elles ont dans leur penderie, de ce qu’elles mettent tout le temps, de ce qu’elles ne mettent jamais, et pourquoi, nous en apprend beaucoup et nous permet de donner des conseils plus judicieux, et de faire les quelques achats adaptés. Elles ont aussi besoin qu’on leur donne des astuces pour marier heureusement vêtements, chaussures et accessoires, les aider à découvrir leur style propre, qui n’est pas le nôtre !

    Au final – pas toujours au début ! – un bon moment qui restera dans les souvenirs.

    Aimé par 1 personne

  2. femmeapart dit :

    Merci pour ce retour d’expérience! C’est effectivement une très bonne idée, et cela permet aussi à l’adolescente de voir que l’on s’intéresse à elle et à ses vêtements 😊

    J'aime

  3. jeanbaptiste70 dit :

    Les hauts talons, qu’on voit sur plusieurs de vos images, n’ont absolument rien de modeste. Je peux vous assurer que ça peut donner de sérieuses tentations aux hommes.

    Il est même scientifiquement établi que cela fait augmenter la production de testostérone chez les hommes qui contemplent ce genre de spectacle…

    J'aime

  4. femmeapart dit :

    J’essaie de trouver des photos montrant des femmes en chaussures plates ou en talons raisonnables, avec des poses modestes, mais ce n’est pas évident dans les bases de données actuelles. Ceci dit je ne trouve pas que tous les talons soient à bannir, une jolie paire d’escarpins avec seulement quelques centimètres, pas de plateforme et accompagnés d’une tenue décente ne posent pas de problème.

    J'aime

  5. Jeanne dit :

    J’ai 15 ans et je pense que parfois, les adolescentes devraient avoir un peu de liberté. Je ne parle pas forcément d’indécence ou de rébellion, simplement de liberté, histoire de chercher leur propre style, de tester des choses, de voir ce qui leur va, ce qui ne leur va pas… Il n’y a rien de mieux pour se trouver soi-même que d’essayer, de tester, et de voir le rendu final. Bien entendu, les parents sont toujours là en cas d’énorme faute de goût. Chaque personne est différente et chaque personne a son propre style, et la différence est quelque chose d’important selon moi (et PS : rare sont les jeunes filles, à l’heure actuelle, qui portent un uniforme pendant une semaine 🙂 )

    Aimé par 1 personne

  6. femmeapart dit :

    Bonjour Jeanne! Merci beaucoup pour votre témoignage! Cela rejoint ce que disait une autre Jeanne en commentaire: faire participer la jeune fille autant que possible. Comme je le disais aussi dans l’article, on peut lâcher un peu du lest sur le style ou l’élégance, sans aller dans ses extrêmes non plus.

    J'aime

  7. Clotilde dit :

    Merci pour cet article !
    Je suis assez jeune encore, et pas si loin de mon adolescence malgré mon statut actuel de maman 🙂
    Une bonne « astuce » pour faire aimer la modestie et l’élégance, qui peut paraître un peu idiote mais qui marche bien si on le fait « naturellement », sans bassiner la jeune fille avec : lui faire porter des jupes et robes plus courtes lorsqu’elle est petite. Ainsi, dans son esprit, elle associera plus volontiers la jupe/robe « longue » à un vêtement d’adulte. Et à cette période, on n’a qu’une idée en tête : faire grande 😉

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s