Un pantalon peut-il être féminin?

Pantalon

Cela fait maintenant 7 ans que je ne porte plus de pantalon. Oui, vous avez bien entendu, 7 ans que je ne porte que des jupes et des robes, hiver comme été, au bureau comme à la maison, en ville comme à la campagne. Je vous en parle dans cet article. Ce sujet me tient vraiment à cœur, et je sais que je ne vais pas me faire beaucoup d’amies en écrivant, une fois de plus, un article à ce sujet. En effet, cette décision de ne porter que des jupes et des robes va vraiment à contre-courant des modes actuelles, et peut faire passer toutes les femmes faisant ce choix pour des « coincées » ou des arriérées. Pourtant, il n’en est rien! C’est un choix réfléchi, logique et qui n’entrave en rien la liberté de la femme, bien au contraire. Voici, à ce sujet, quelques réflexions qui vous permettront d’enrichir votre vision des choses.

Qu’on le veuille ou non, le pantalon est, dans la société actuelle, un habit masculin. De nombreux spécialistes du savoir-vivre et de l’étiquette préconisent la jupe et la robe comme vêtements à privilégier par les femmes pour être réellement féminines et élégantes (ici par exemple, ou encore dans les ouvrages de la rubrique savoir-vivre du blog). D’ailleurs, sur le pictogramme qui différencie les toilettes pour hommes et les toilettes pour femmes, on sait où se diriger car sur les dessins l’homme est en pantalon et la femme en jupe! C’est assez basique comme réflexion, mais cela a son importance dans une société qui perd tous ses repères. Comme je vous l’ai déjà dit, le pantalon tend à nier la nature profonde de la femme, qui est différente et complémentaire de celle de l’homme. Et c’est exactement ce que l’idéologie du genre, très à la mode actuellement, prône: homme et femme sont identiques, et non seulement peuvent se confondre mais, pire, doivent se confondre. Ils sont interchangeables en quelque sorte.

Dans une interview sur le site de l’ABCD*, Astrid de La Motte, conseillère pédagogique départementale des arts visuels, explique : « J’ai demandé à des élèves de grande section de maternelle d’habiller les enfants à la mode d’aujourd’hui et on a vu que les enfants petits garçons étaient habillés avec un jean et les petites filles avec une jupe. Tous les enfants avaient répondu à des stéréotypes déjà bien installés, et donc ça montre que le travail (entendez le travail de déconstruction des stéréotypes sexués) doit être fait dès la petite section pour qu’on n’ait pas ces réponses-là en grande section». On essaie de nous faire croire que tout ceci n’est pas normal, relève d’une construction culturelle et que la société a, jusqu’à présent, trop brimé les enfants, en les enfermant dans des « cases » qui les empêchent de s’épanouir pleinement.

D’autre part, les féministes ont, très tôt aussi, prôné le port du pantalon par les femmes. C’était une façon de singer les hommes, de vouloir les imiter bêtement (apparemment, être une femme, cela ne vaut pas le coup. Pour avoir de la valeur, il faut être un homme si l’on suit leur raisonnement). Pour les féministes, le port du vêtement masculin était une libération, une façon de s’affranchir du joug oppressant du patriarcat, pour reprendre leurs mots. Beaucoup d’entre vous me disent que si elles portent des pantalons, ce n’est absolument pas par esprit de rébellion ni pour soutenir la théorie du genre. Toujours est-il que le fait d’en porter change notre état d’esprit et notre mentalité. Je reçois de nombreux témoignages de femme ayant banni les pantalons de leur garde-robe. Toutes me confient que cela a changé leur façon de se tenir, de se comporter, de vivre leur féminité et de s’épanouir dans leur vocation propre.

Pour les féministes comme pour les adeptes de la théorie du genre, ôter au vêtement son caractère sexué est leur but ultime. On voit d’ailleurs naître de plus en plus de marques de vêtements unisexes, la dernière en date étant celle de la petite-fille de Grace Kelly. Ce choix de vêtement peut paraître un détail pour certains, mais en réalité il est le fruit d’une propagande « douce », qui s’impose petit à petit à tous, et finit par devenir la normalité. Dans un monde qui tente de nous faire croire qu’hommes et femmes sont identiques, ont les mêmes rôles, les mêmes caractéristiques physiques ou physiologiques, et sont en concurrence, ayons le courage de résister et de dire non! Homme et femme sont différents et complémentaires, et c’est en acceptant leur nature propre qu’ils pourront se tirer mutuellement vers le haut. Le courage réside dans l’acceptation et l’affirmation de ce que nous sommes : des femmes ! Pourquoi tenter de fuir notre nature? Cela ne sera qu’un semblant de liberté qui finalement nous rendra malheureuses.

Donc, pour répondre à la question du titre de l’article, non, un pantalon ne sera jamais féminin. Même s’il est large, bien coupé, avec de jolis détails et des couleurs chatoyantes. Le pantalon est un habit masculin, un point c’est tout.

*L’ABCD de l’égalité est un programme d’enseignement français proposé par Najat Vallaud-Belkacem, alors ministre des Droits des femmes, et dont l’objectif est de lutter contre le sexisme et les stéréotypes de genre. Ce programme a été enseigné de manière expérimentale à partir de la rentrée 2013 dans quelque six cents classes maternelles et élémentaires.

Ces articles peuvent également vous intéresser: Que répondre à quelqu’un qui vous demande pourquoi vous ne portez que des jupes et Féminine ou féministe?.

Crédit photo: Julia Engel.

26 réflexions sur “Un pantalon peut-il être féminin?

  1. Amaëlle dit :

    Quand on est habituée à porter un jean ou un pantalon avec une jolie blouse et des chaussures féminines, on peut se sentir gracieuse, mais c’est seulement en apprivoisant d’autres manières d’être jolie, robe, jupe, qu’on se rend compte de la différence ; en gros, je crois qu’il faut tester, se lancer soi-même, relever le défi, pour vraiment s’approprier cette manière de s’habiller nouvelle à nos yeux. Je sens maintenant que je corresponds mieux à ma propre personnalité mais avant je ne voyais pas la différence.
    C’est pour ça que les images de la galerie aident, car elles nous permettent de trouver une silhouette qui fait tilt : « ça, c’est cette image-là que j’aime ! Et c’est cette jolie femme qui ressemble le plus à ce que je sens de moi-même ! »

    Aimé par 2 personnes

  2. femmeapart dit :

    Merci Amaëlle pour ce super témoignage! Cela va tout à fait dans le sens de ce que dit Hanna Gas du blog Apprendre les bonnes manières. Il faut se lancer dans cette aventure comme dans un défi, et ensuite tout se fera naturellement! Je crois que ce qui est important également, c’est de cesser de prendre nos points de repère dans la société actuelle où tout est chamboulé…

    J'aime

  3. Liberty dit :

    Ouah! Très bon article ! Ça décape..
    J’avoue faire partie des filles qui portent de temps en temps le pantalon car plus pratique pour les matins pressés ou quand le temps qu’il fait dehors ne m’inspire pas … ou quand mes jambes ressemblent à celles d’un petit singe…
    Toutes ces raisons demandent en soit de l’organisation, préparer la veille etc.
    Mais merci pour cet article très clair, cela va m’aider grandement dans mes efforts.

    Aimé par 2 personnes

  4. femmeapart dit :

    Merci pour votre commentaire et surtout bravo pour vos efforts! Au début, moi aussi j’avais souvent des excuses pour ressortir un vieux pantalon du fond du placard, mais après vous verrez c’est simplement une question d’habitude 🙂 Bonne continuation, ne mâchez pas!

    Aimé par 1 personne

  5. Esther dit :

    Très bel article! Je réfléchissais justement ce matin : cela fait 1 an que je connais ton blog et je n’ai pas remis de pantalons 🙂 et je me sens tellement plus à l’aise avec moi-même, ma personnalité, etc … Je ne l’imposerai jamais aux autres, mais je suis heureuse de voir que ces attitudes posent des questions aux femmes de mon entourage. Une amie m’a justement dit :  » C’est joli, tu es souvent en jupes, c’est bien que tu y arrives ! »alors qu’elle ne porte que des pantalons mais l’on ressent que justement qu’il ne lui manque que quelques pas à franchir 🙂 pas que je suis heureuse d’avoir franchis grâce à toi !
    D’autre part, les éléments sur le féminisme de ton article sont très justes : le féminisme pense se battre pour les femmes alors qu’il défend en fait le droit pour les femmes…de ne pas être femmes ! Comme tu le dis justement, c’est comme si les féministes avaient honte ou peur de notre féminité, caractéristique unique de la femme , et ne voulait pas la reconnaître! Quand y on pense, c’est profondément contradictoire…
    Merci de cet article et de ton travail 🙂

    Aimé par 3 personnes

  6. femmeapart dit :

    Merci Esther pour ton témoignage et ton retour d’expérience! Je pense que cela fera beaucoup de bien à d’autres lectrices de voir ton cheminement et cela leur donnera peut-être envie de s’y mettre 🙂

    J'aime

  7. Vladi Facon dit :

    Bonsoir,
    Vous dites vrai!
    Le pantalon est bien voulu par les promoteurs de l’égalité des sexes. Mais ce stade est d’ores- est déjà dèpassé. Les femmes s’habillent en habit d’hommes depuis un demi-siécle, c’est chose faite et un travail bien accompli! Maintenant les hommes commencent à se féminiser de plus par le biais de la mode actuelle.
    Pour ma part je suis « née » en pantalon, j’ai été élevé par une mère en pantalon dans un pays où l’émancipation de la femme tenez beaucoup à coeur aux élites polytiques…..
    Cela fait deux ans que je refuse de mettre un pantalon même pour dormir suite à un changement de vie et une prise de consience qui a duré 6 ans.
    Je suis encore jeune, je suis diplómée, mère de famille nombreuse qui a laissé tomber la vie professionnelle par choix personnel , j’ai du caractère et je n’ai jamais été coincée.
    Je dis haut et fort que je ne porte que de jupes et des robes, que j’habille ma petite fille uniquement en jupe ou en robe et que c’est très bien comme cela.
    C ‘est une question de principe, une volonté de resister au monde actuel.
    Que le bon Dieu et la Sainte Vierge vous gardent, chére Thérèse.

    Aimé par 3 personnes

  8. BSE dit :

    Bravo pour cet article et pour votre courage!
    Cela fait maintenant quelques mois que je ne porte que des jupes et robes décentes et même chez moi je porte des chemises de nuit, et je me sens beaucoup mieux et féminine comme ça! C’est un processus qui a commencé au moment de ma conversion et une décision à laquelle j’ai réfléchis pendant un moment. Je ne regrette pas du tout ce choix et je ne reviendrai plus jamais en arrière.
    Que le Seigneur vous garde🙏❤️ et encore merci pour tout ce que vous faites pour les femmes dans notre monde actuel!

    Aimé par 2 personnes

  9. Calou dit :

    Bonjour Thérèse,

    Merci pour votre article qui nous motive encore une fois de plus à être des femmes féminines !

    On peut aussi noter que le fait de porter des pantalons, sur le long terme, ne nous apprend pas à bien nous tenir… dans la société c’est ce qui nous arrive de voir chaque jour…

    Savoir s’asseoir, savoir se baisser, savoir se pencher… aujourd’hui peu savent faire ces mouvements avec décence. En pantalon on n’a pas besoin de faire attention à comme on s’assoit!

    Ce qui donne des femmes en jupe qui s’assoient les jambes écartées etc…

    Auriez-vous un article dessus? Savoir bouger dans nos vêtements avec décence et élégance…

    Merci !

    Aimé par 2 personnes

  10. Élise Lachaume dit :

    Je viens de lire ton article et les commentaires en-dessous, et c’est si enthousiasmant !
    Ça encourage vraiment, si besoin était, à poursuivre ce « combat » (mot qui peut sembler un peu fort mais au fond, ne l’est pas tant que ça dans notre société gangrénée – jusque dans le milieu catholique – ) du port quotidien et systématique de la jupe / robe.
    Je me permets de partager ici un peu de mon parcours…
    En ce qui me concerne, je ne porte plus de pantalons depuis 4 ans environ, après une adolescence à ne porter que ça, un jeune âge adulte à porter surtout des jupes, puis le reste à porter l’un et l’autre indifféremment ; et le changement s’est opéré du jour au lendemain. Ça n’a pas été le moins du monde difficile ! En fait je ne m’aimais pas/plus en pantalon. Cela ne seyait pas à ma morphologie d’une part (et comme je suis quand même pas mal attentive à mon apparence cela me « chiffonnait » un peu, c’est le cas de le dire !!
    ^ ^) ; ensuite je ne pouvais pas ne pas remarquer que dans mon cas, le pantalon induisait toujours une petite modification de mon attitude. Légèrement plus « nonchalante », mais surtout plus garçonne, plus vulgaire dans mon parler, un maintien plus masculin, bref ! Beaucoup, beaucoup moins féminine et élégante en somme ! Or féminité et élégance me semblent être les maître-mots de notre condition de mères, épouses, femmes, ou jeunes filles chrétiennes.
    C’est pour moi indissociable. Le nier me semble être un reniement de notre nature.
    De même que je n’ai absolument jamais « forcé » mes fils à se passionner pour les véhicules motorisés et les pompiers (tout bébé dans la rue, je ne parle même pas de jouets achetés et donc imposés), ni ma fille à être attirée par les princesses et la danse… De même je pense qu’est inné dans la femme cette aspiration à s’épanouir dans la féminité, la vraie.
    Pas cette fausse féminité biaisée qui nous dit « une femme qui porte les fringues de son mec, c’est tellement féminin ». NON. C’est un mensonge assez pervers et agaçant. Ça peut lui donner un air fragile, oui, un air un peu gamine perdue dans les habits trop grands de son mec, oui, mais alors féminine au sens vrai de femme forte, indépendante de cœur et d’esprit (vous savez, les féministes, la force que vous essayez maladivement de revendiquer comme étant inhérente à notre sexe, à coups répétés de « girl power » ?), alors là pas du tout.
    Je me suis égarée, ha ha !
    Pardon pour ce pavé, mais il y a des sujets qui déchaînent chez moi des velléités de plaidoirie pour le retour à la féminité. J’étais quand même au bon endroit… 😉

    Aimé par 2 personnes

  11. Jeanne dit :

    61 ans
    Jamais porté de pantalon
    Sauf pour certain travaux de jardinage, tiques obliges.
    Quand on me dit de me mettre à l’aise, c’est-à-dire, habille- toi comme nous, jeune, décontractée et ainsi du reste, je réponds que mon aise c’est justement d’être habillée de cette manière, de faire des manières, de ne pas me faire griller au soleil, de mettre des chapeaux, des gants…et garder mes cheveux longs, alors qu’à mon âge, cela rajeunit de les couper court, et de les teindre.

    Aimé par 3 personnes

  12. Fleur dit :

    Dommage, le titre de l’article ne correspond au fond. Une fois de plus vous partez dans la digression, vous éparpillant.
    Chacune est libre de s’habiller comme elle le souhaite, une femme en pantalon est tout aussi élégante qu’une femme en jupe-robe. Une femme en pantalon sait parfaitement bien se tenir, droite, élégante, fière d’être femme comme une femme en jupe-robe. J’ai lu les commentaires, certaines sont constructifs et intelligents mais beaucoup sont affligeant. La jupe-robe est autant un vêtement masculin que féminin, beaucoup de société patriarcales ou l’homme porte une robe.
    La femme porte le pantalon depuis plus d’un siècle, dès le milieu du XIXème en fait (même si je le conçois c’était rare) et probablement le porte t’elle depuis bien plus longtemps.
    Le port du pantalon par une femme n’a rien à voir avec une revendication féministe ou avec le mouvement genré.
    Cesser de critiquer les femmes en pantalon, celles-ci seront moins critiques avec les porteuses de jupe-robe.
    Maintenant je le répète chacune s’habille comme elle le souhaite.

    Aimé par 1 personne

  13. Mimi dit :

    Madame,
    Permettez-moi de vous dire très poliment que je ne suis pas d’accord avec vous. Je fais très rarement des commentaires sur les blogs, mais vos remarques d’aujourd’hui me choquent. Tout d’abord, les textes de Thérèse sont toujours très bien écrits, l’argumentation est juste et soignée et les titres à mon sens sont parfaitement en accord avec le sujet. De plus, que vous critiquiez les textes du blog est une chose (c’est votre droit le plus strict), mais que vous précisiez que les commentaires des autres lectrices sont affligeants en est une autre. Ces femmes ont le droit tout comme vous d’émettre une opinion et si celle-ci n’est pas à votre goût tant pis ! Et comme vous le dites si bien à la fin de votre commentaire, si chacune de nous est libre de s’habiller comme elle le souhaite, il en va de même pour notre façon de penser ! »Ne jugez pas, afin de ne pas être jugé » Matthieu 7:5.
    Ce blog est pour moi et je pense pour beaucoup d’autres femmes un soutien et une source d’inspiration afin que nous soyons des femmes « dans le monde sans être du monde ». Jean 17 14:16.
    Tendre à devenir des femmes vertueuses dans un monde qui l’est de moins en moins, quel bel objectif n’est-il pas ?

    Aimé par 2 personnes

  14. Caroline dit :

    Bonjour Thérèse,
    J’aime beaucoup votre raisonnement de lutter contre la théorie du genre en renforçant la féminité.
    Comme je ne suis pas proportionnée comme la plupart des femmes (une morphologie en « H » mais avec la taille placée très haut, et des seins volumineux sur une cage thoraxique relativement petite) j’ai du mal à trouver des vêtements qui m’aillent bien. Les robes, c’est ce qui est le plus flatteur, mais aussi le plus difficile à trouver à ma taille.
    Par conséquent, j’ai formé le projet de coudre des robes moi-même, surtout pour l’hiver. Mais je constate que les patrons de couture présentent les mêmes problèmes pour moi que les robes toutes faites…
    Auriez-vous des idées pour des livres ou des sites internet, voire des conseils, pour apprendre à adapter des robes et/ou des patrons? Je couds déjà beaucoup et depuis longtemps, mais je pense que c’est un sujet qui pourrait aussi intéresser d’autres lectrices de votre blog.
    Merci infiniment.

    Aimé par 2 personnes

  15. femmeapart dit :

    Bonjour Caroline, bravo pour vos efforts! Personnellement, je suis Estelle sur ce blog, peut-être que cela vous aidera: https://www.some-place-called-home.com/ En faisant quelques recherches, je suis également tombée sur ce site: https://www.petitcitron.com/18-techniques-de-couture/modifier-et-adapter-un-patron. Il existe aussi des tutoriels sur Youtube: https://www.youtube.com/watch?v=5ZZm9vieFCQ ou https://www.youtube.com/watch?v=ZpeL-iRU86I par exemple! Bon courage 🙂

    Aimé par 1 personne

  16. Carole dit :

    Bonjour Thérèse, Merci pour ce bel article. Personnellement, je ne porte que des robes depuis plus de 10 ans. Au début, je voulais contrebalancer ma silhouette que je trouvais très masculine (j’ai appris plus tard que j’avais une morphologie en V). Et je me suis dit que le meilleur moyen de le faire était de porter des robes (le vêtement féminin par excellence). En plus, à chaque fois que j’achetais des pantalons, non seulement il fallait forcément faire des retouches, parce que je ne suis pas très grande, mais en plus je devais systématiquement prendre des vêtements de taille différente pour qu’ils s’ajustent à ma morphologie. Bref, je trouvais ça embêtant. Alors qu’en robe, c’était magique : pas d’ensemble obligatoire, pas de retouche nécessaire. C’était la libération et la simplicité. Mais, il y a 2 ans, j’ai décidé de remettre de temps en temps des pantalons, notamment pour faire des activités avec mes garçons. Ça n’a pas été facile car je ne me sentais plus très à l’aise dans ce vêtement. J’ai fini par adopter le principe du jean brut ou blanc avec un chemisier très fluide et féminin. Je crois que c’est ma seule concession à la robe… Mais je confirme que la vie peut être très belle en robe et pour rien au monde je ne reviendrai au tout pantalon; surtout que maintenant, on trouve de très belles robes en jean… Mon choix est donc sans appel.
    Cela dit, je pense que certaines femmes sont très féminines en pantalon. La vraie féminité est bien trop puissante pour être limitée à un vêtement ou à une théorie, quels qu’ils soient. Soyez bénie pour vos articles et votre superbe blog.

    Aimé par 1 personne

  17. femmeapart dit :

    Bonjour Carole, merci pour ce gentil commentaire et pour votre partage d’expérience! Je trouve en effet que la robe simplifie beaucoup de choses, et je suis même en train d’abandonner petit à petit la jupe tellement je trouve la robe simple et pratique 🙂

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s